Actualité Piscine privée

Quand un data center chauffe l’eau de la piscine de la Butte-aux-Cailles

Publié le 19 mai 2017

En savoir plus sur Piscine de la Butte aux Cailles à Paris (13e)

Les serveurs informatiques génèrent de la chaleur. Pour éviter la surchauffe, il existe différentes techniques de refroidissement : les radiateurs, ventilateurs, le liquide, … Mais pourquoi ne pas réutiliser la chaleur dégagée par ces serveurs ? C’est l’idée innovante de l’entreprise Stimergy, qui a remporté un appel d’offres de la mairie de Paris.

Piscine de la Butte-aux-Cailles&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; C.Anger</span>

Piscine de la Butte-aux-Cailles  © C.Anger

Ainsi, l’eau des bassins de la piscine de la Butte-aux-Cailles, dans le 13e arrondissement de Paris avoisine les 28°C toute l’année grâce à la chaleur dégagée par des ordinateurs.

Le principe ? Réutiliser la chaleur dégagée par un data center pour produire de l’énergie. Les serveurs se trouvent dans le sous-sol de la piscine. Ils sont immergés dans un bain d’huile, qui est couplé à un système de chauffage par échangeur de chaleur. Pour le moment, 20% des besoins en chauffage des deux bassins (intérieur et extérieur) sont couverts. Le reste est assuré par le système de chauffage urbain.

Le bénéfice de ce procédé est double. Les serveurs sont refroidis et les déperditions de chaleur sont limitées (le rendement est estimé à 95%). De plus, la piscine va également réduire ses dépenses de chauffage.

L’installation a été inaugurée ce lundi 15 mai 2017. Gageons que ce système, aussi avantageux au niveau écologique qu’au niveau économique, va se développer dans les prochaines années.

Source : 20minutes.fr

        

Toute l'actualité Piscine privée

Commentaires : Quand un data center chauffe l’eau de la piscine de la Butte-aux-Cailles

Annuaire des
piscinistes de France

Dossiers

Galeries photos