Nage en mer : techniques et difficultés

Nager en mer est très différent de nager en piscine et demande un peu de pratique pour pouvoir maîtriser l’activité et prendre du plaisir. Que ce soit en amateur ou dans le cadre d’une compétition, découvrez quelles sont les spécificités de la nage en mer et quelles sont ses principales difficultés.

Nager en mer : les principales techniques et difficultés&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; alex carr</span>

Nager en mer : les principales techniques et difficultés  © alex carr

Une autre façon de nager

La nage en mer n’a rien à voir avec le fait de nager en piscine. L’eau est plus froide, les sensations sont différentes car vous flottez beaucoup plus dans l’eau salée. Vous devez fournir plus d’efforts pour lutter contre les vagues et ne pas dériver. Sachez qu’il est préférable de nager accompagné en cas de problème ou de crampes par exemple. Si cela n’est pas possible, prévenez un proche que vous partez nager en mer.

Avant l’entraînement

Si l’eau est froide, enfilez une combinaison et s’il fait chaud, n’oubliez pas la crème solaire. Pensez à bien vous hydrater avant de nager pour réduire les risques de crampe et échauffez-vous pendant au minimum 5 minutes. Même si vous n’avez pas pour habitude de nager avec un bonnet, il est préférable d’en porter lorsque vous nagez en mer. Choisissez-le de couleur vive pour que les secouristes vous repèrent plus facilement.

L’entraînement

Il est différent selon l’objectif visé. Si vous voulez juste casser la monotonie de vos entraînements de natation, choisissez un jour où la mer est calme et réduisez le volume de votre séance car nager en mer est plus éprouvant physiquement. En revanche, si vous comptez nager une compétition en eau libre (5 ou 10 km), augmentez votre distance habituelle d’entraînement. Le but étant d’habituer votre corps mentalement et physiquement à nager une longue distance. Habituez-vous aussi à pratiquer le drafting car il est autorisé en compétition en eau libre et il est important de le travailler pour le maîtriser.

Les principales difficultés de la nage en mer

  • Les courants : ils sont souvent responsables de noyade ou peuvent vous faire dériver. Il est important de bien vous renseigner auprès d’un sauveteur ou d’un surveillant de baignade sur les conditions météorologiques et sur les courants.
  • L’orientation : en piscine, vous avez le mur, les lignes d’eau, les drapeaux et les lignes au fond du bassin qui vous aident à vous orienter. En mer, vous n’avez pas de repères dans l’eau mais vous pouvez toujours trouver quelques astuces pour savoir vous orienter. Prenez vos repères grâce aux bouées qui délimitent la zone de baignade ou aux bâtiments présents sur le front de mer. Pour faciliter votre orientation, la brasse est idéale car vous respirez la tête vers l’avant. Si vous nagez le crawl, alternez votre façon de respirer. Sortez régulièrement la tête vers l’avant plutôt que sur le côté pour vous diriger plus facilement. Essayez également de longer la plage plutôt que de nager vers le large.
  • La température de l’eau : en mer, votre corps doit s’habituer à une eau plus froide qu’en piscine. Vous dépensez plus de calories pour maintenir votre température corporelle et vous vous fatiguez beaucoup plus vite.

Découvrez également les précautions à prendre pour nager à la mer.

        

Tout sur Nage en mer

Les avis et commentaires
sur nage en mer : techniques et difficultés