Nager dans un lac

Nager dans un lac est une idée séduisante. Vous êtes en communion avec la nature, vous n’êtes pas gênés par les odeurs de chlore et vous nagez en toute tranquillité. Mais cela demande de prendre quelques précautions pour éviter les risques de noyade et les risques d’infection. Petit tour d’horizon de la question avant de tenter l’expérience.

Nager dans un lac&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; Thinstock</span>

Nager dans un lac  © Thinstock

Pourquoi nager dans un lac ?

Nager dans un lac n’est pas une pratique des plus courantes chez les nageurs mais dans certaines compétitions de triathlon notamment, l’épreuve de natation se déroule en milieu naturel (ou en eau libre). Elle peut avoir lieu dans un canal, une rivière et le plus souvent dans un lac. Certains nageurs éprouvent aussi beaucoup de plaisir à nager en milieu naturel et choisissent de s’entraîner parfois dans un lac. Certains sont même aménagés d’une plage artificielle et possèdent une zone spécialement dédiée aux activités aquatiques. Vous pourrez aussi trouver des lacs équipés de ligne d’eau pour délimiter la zone de baignade.

Consignes de sécurité

Comme en piscine ou en mer, il est important de respecter les consignes de sécurité lorsque vous nagez dans un lac. Cela vous permettra de réduire les risques d’accident. Même si le courant est beaucoup moins fort qu’en mer, il est préférable de se renseigner avant auprès des autorités ou des sauveteurs pour connaître dans quelles conditions vous allez nager. Prévenez toujours un proche de votre séance d’entraînement en lac ou un secouriste en cas de problème. Pour éviter les risques de choc thermique, enfilez une combinaison lorsque l’eau est trop froide. Le froid peut vous « saisir » la poitrine et vous empêcher de bien respirer. Pensez aussi à porter un bonnet de bain de couleur vive pour être bien visible.

Question d’hygiène

Lorsque vous nagez en milieu naturel, pensez toujours à vous renseigner sur la qualité de l’eau. Il n’est pas rare de voir des triathlons se dérouler en piscine pour l’épreuve de natation lorsque l’eau est polluée. Demandez aux sauveteurs ou aux surveillants de baignade. Si vous comptez nager régulièrement en lac, parlez-en à votre médecin. Il pourra vous proposer un vaccin pour vous protéger de certaines infections telles que la leptospirose. Cette maladie d’origine bactérienne est recensée chez une centaine de nageurs par an et peut être très grave. Certains organisateurs de compétition en eau libre vous demandent parfois de signer une décharge de responsabilité en cas d’infection par l’eau.

        

Les avis et commentaires
sur nager dans un lac