La respiration en natation synchronisée

Comment respirent les nageuses en natation synchronisée ? C’est une question que nombreux d’entre vous se posent. S’il n’est pas très difficile de ne pas respirer en restant immobile sous l’eau, il en est tout autrement au moment de réaliser une figure acrobatique. Découvrez comment les nageuses respirent en natation synchronisée, comment elles peuvent améliorer leur apnée et quelles sont les précautions à prendre.

Natation synchronisée&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">DR</span>

Natation synchronisée  DR

Comment respirer en natation synchronisée ?

La respiration en natation synchronisée se fait par apnée dynamique lorsque les nageuses doivent effectuer une figure sous l’eau. L’apnée dynamique se caractérise par le fait de bloquer sa respiration tout en étant en mouvement. Elle s’oppose à l’apnée statique qui se pratique en restant immobile. L’apnée dynamique est beaucoup plus éprouvante pour le corps car les nageuses, en plus de gérer leur respiration, doivent aussi faire un effort physique qui consomme de l’énergie et de l’oxygène. Sachez que sur un ballet de natation synchronisée de 5 minutes environ, les nageuses passent plus de la moitié du temps sous l’eau, donc en apnée. Si la discipline demande une très grande force cardio-respiratoire, l’apnée en natation synchronisée se travaille tout naturellement à force de répéter les figures.

Améliorer son apnée en natation synchronisée

S’il n’existe pas d’entraînement spécifique pour apprendre à gérer l’apnée en natation synchronisée, il est tout de même possible de pratiquer des exercices visant à améliorer la capacité respiratoire. Il suffit de pratiquer la natation sportive et de travailler sa respiration avec des éducatifs. Nager le crawl en respirant tous les 3, 5, 7 et 9 temps est le meilleur moyen pour améliorer son apnée. Il est possible aussi de nager des 25 ou des 50 m sans respirer. Certaines nageuses pratiquent cet exercice régulièrement tout en essayant de tenir quelques secondes de plus alors qu’elles pensent être arrivées à leur limite. C’est ainsi qu’elles parviennent à gagner quelques secondes sur leur temps d’apnée.

Les précautions à prendre

Si vous commencez la natation synchronisée, il est important d’être patient car il s’agit d’une discipline très physique et exigeante. Ne cherchez pas à battre des records en apnée car vous risquez de vous épuiser très rapidement. Le meilleur moyen pour travailler son apnée est de réaliser les figures encore et encore et de répéter la chorégraphie le plus souvent possible. Sans vous en rendre compte, vous travaillez votre respiration et vous tenez plus longtemps sous l’eau à chaque fois. Vous parviendrez alors à ne pas respirer sous l’eau pendant 30 secondes tout en réalisant des figures très techniques et très compliquées.

        

Les avis et commentaires
sur la respiration en natation synchronisée