Le water-tchoukball

Variante du tchoukball, le water-tchoukball n’est pas encore très connu dans l’univers des sports aquatiques. Discipline non-violente, elle reste tout de même très éprouvante pour le système cardio-vasculaire. En quoi consiste le water-tchoukball ? Où peut-il se pratiquer ? Comment fonctionne le système de points et quelles sont les principales fautes commises par les joueurs ?

Le water-tchoukball&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; mexitographer - Fotolia.com</span>

Le water-tchoukball  © mexitographer - Fotolia.com

Origines

Le water-tchoukball est une variante du tchoukball inventé dans les années 60 par le Suisse Hermann Brandt. Docteur de profession, il décide de mettre au point un nouveau sport qui évite toute sorte d’agressions corporelles. Il s’agit d’un mélange entre le handball, le volley-ball et la pelote basque où tout contact est interdit mais où l’esprit d’équipe est de rigueur. Au fil des années, est apparu la version aquatique du tchoukball : le water-tchoukball.

Zone de jeu

Le water-tchoukball se joue dans une piscine de 25 m et avec un ballon (de la taille d’un ballon de hand-ball). Deux cadres (ou trampolines inclinés) sont placés à chaque extrémité de la piscine et entouré d’une zone de 3 m de rayon, appelée « zone interdite ». Chaque équipe est composée de sept joueurs et peut être mixte.

Le système de points

Pour marquer un point, vous devez faire rebondir le ballon sur un trampoline (peu importe lequel) sans que l’équipe adverse puisse le rattraper avant qu’il touche l’eau. Si un joueur de l’équipe adverse intercepte la balle avant qu’elle ne touche l’eau, le jeu continue et le point n’est pas comptabilisé. En revanche, le point est accordé à l’équipe adverse lorsque le lanceur rate le but, lorsque la balle atterrit dans la « zone interdite » avant ou après le lancer, lorsque la balle atterrit hors de la zone de jeu après le rebond et lorsque la balle touche le lanceur après le rebond.

Les fautes en water-tchoukball

En water-tchoukball, un joueur commet une faute lorsque :

  • il se déplace avec la balle dans les mains
  • il laisse tomber le ballon lors de la réception d’une passe
  • il gêne l’action de l’adversaire
  • il entre dans la « zone interdite »
  • il garde la balle plus de 3 secondes
  • il effectue une quatrième passe pour son équipe
  • il lance le ballon intentionnellement contre un adversaire

Chaque équipe est autorisée à faire trois passes maximum (hors engagement). Lorsqu’un joueur réceptionne mal la balle (elle touche l’eau), le ballon change de camp. Chaque équipe a le droit de marquer sur les deux trampolines à condition de ne pas toucher plus de trois fois de suite le même trampoline. L’équipe qui commet une faute remet la balle à l’équipe adverse à l’endroit même où la faute a eu lieu.

Découvrez également les différents sports aquatiques à pratiquer en équipe comme l'aquabasket ou le hockey subaquatique

        

Les avis et commentaires
sur le water-tchoukball