Le coastering

Activité relativement récente, le coastering ne cesse de faire des émules tant ses bienfaits sont nombreux et sa pratique agréable. Découvrez en quoi consiste le coastering, quels sont ses bienfaits et comment le pratiquer.

Le coastering&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; Fotolia_79268101_XS</span>

Le coastering  © Fotolia_79268101_XS

Le coastering : qu’est-ce que c’est ?

Le coastering est un anglicisme issu du mot « coast » qui signifie « côte » et qui désigne le fait de marcher le long du littoral. Il s’agit en fait d’une marche dynamique qui se pratique au bord de l’eau, sur la plage en groupe ou individuellement. Relativement récent, le coastering connaît de plus en plus de succès tant ses bienfaits sont nombreux pour la santé physique et mentale.

Les bienfaits du coastering

Le coastering est très apprécié car il se pratique sur la plage et ne demande pas d’équipement particulier. Il suffit de vous procurer une paire de baskets et vous voilà prêt ! Pas besoin de dépenser ! Cette activité est aussi un bon moyen pour tonifier votre silhouette et pour solliciter vos muscles. Le sable, qu’il soit sec ou mouillé, présente l’avantage d’amortir les chocs au niveau des articulations et des ligaments et vous permet de vous muscler en douceur. L’eau oppose une résistance et vous oblige à vous dépenser plus sans même vus en rendre compte. C’est pour cette raison que le coastering est accessible à tous. Le fait de pratiquer une activité sur la plage offre l’occasion à votre organisme de se recharger en oligo-éléments et en minéraux. Vous retrouvez le moral au fil des séances. Marcher pieds nus sur le sable et dans l’eau est aussi excellent pour stimuler les points de réflexologie placés sous la plante des pieds et pour activer la circulation sanguine.

Comment pratiquer le coastering

Pour pratiquer le coastering, il suffit d’une paire de basket et de trouver une heure dans votre emploi du temps. Commencez d’abord par vous échauffer en marchant sur le sable sec avec vos baskets aux pieds. Accélérez petit à petit tout en prenant soin à bien dérouler le pied du talon jusqu’à la pointe. N’hésitez pas à gravir quelques pentes et à franchir quelques obstacles. Retirez ensuite vos chaussures et commencez à marcher sur le sable mouillé. Il est possible de marcher sur la pointe des pieds afin de solliciter davantage les muscles des jambes et des fessiers. Allez ensuite dans l’eau jusqu’à mi-mollets afin de stimuler la circulation sanguine. Dans l’eau, vous devrez aussi fournir plus d’effort pour effectuer les mêmes mouvements. Sortez ensuite de l’eau et terminez par quelques pas sur le sable sec et 5 minutes d’étirements. Pour compliquer la séance, il est parfaitement possible d’escalader des rochers, de sauter des rigoles ou de marcher dans les dunes. N’hésitez pas non plus à varier vos efforts et votre rythme selon la méthode Fartlek afin de gagner en endurance et en performance.

        

Les avis et commentaires
sur le coastering