10 étapes pour mettre votre piscine en hivernage

Mis à jour le 2 septembre 2016

Quand la saison des baignades est terminée et que l'hiver arrive, il est temps de mettre notre piscine à l'arrêt. Mais comment réaliser un hivernage total dans les règles de l'art ?

L'hivernage de la piscine&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; S. Pradier - Fotolia.com</span>

L'hivernage de la piscine  © S. Pradier - Fotolia.com

1. Attendre le bon moment.

La variable fondamentale qui va déterminer la mise en hivernage d'une piscine, c'est la température de l'eau. En effet, à partir du moment où l'eau atteint une température égale ou inférieure à 12°C, l'hivernage peut commencer. Si on effectue l'hivernage trop tôt et que l'eau est trop chaude, on court le risque de voir les micro-organismes s'y développer, et de retrouver une eau de piscine verte au printemps...

2. Faire un grand nettoyage du bassin.

Pour que notre piscine puisse passer l'hiver dans les meilleures conditions, il faut qu'elle soit propre ! Alors on brosse la ligne d'eau, on nettoie l'escalier de piscine, et on programme notre robot de piscine pour qu'il nettoie le bassin du fond aux parois !

3. Nettoyer le système de filtration.

Étant donné qu'un hivernage passif (ou hivernage total) d'une piscine induit un arrêt complet de la filtration, le filtre de piscine doit également être nettoyé avec un produit détartrant spécifique.

4. Effectuer un traitement choc de l'eau.

En fonction du produit utilisé pour traiter l'eau de la piscine (chlore, brome, oxygène actif, etc), le traitement choc permettra à l'eau du bassin d'être 100% saine et propre avant de reposer tout l'hiver ! Il faut également penser à ajuster le pH de l'eau pour que celle-ci soit toujours équilibrée. Après ce traitement choc, la filtration doit tourner en continu pendant au moins une journée.

5. Baisser le niveau d'eau dans le bassin.

Pour éviter que l'eau de la piscine se mette à geler et à abîmer la structure du bassin ou les canalisations (car la glace prend plus de place que l'eau!), il est indispensable de descendre le niveau d'eau pour qu'il soit environ 10 cm en dessous des buses de refoulement. Ensuite, place au nettoyage des skimmers, buses de refoulement et prises-balai !
Attention : en hiver, il ne faut jamais vider entièrement sa piscine : c'est grâce au poids de l'eau que la structure reste bien en place...

6. Stopper la filtration.

Après avoir mis la vanne multivoies du filtre de piscine en position « fermé », il faut s'assurer de bien vidanger la pompe, le filtre, les circuits des skimmers, des refoulements, etc. Cette étape est très importante : si de l'eau venait à geler dans ces circuits, elle pourrait faire exploser les canalisations...

7. Installer les accessoires anti-gel.

Pour éviter que de l'eau ne se retrouve dans les canalisations de la piscine, il faut équiper les buses de bouchons d'hivernage, les skimmers de gizmos, et placer des flotteurs d'hivernage sur la diagonale de la piscine.

8. Ne laisser que le strict minimum.

Pour éviter que le froid et le gel n'endommagent les équipements, il ne faut pas hésiter à retirer la pompe et le filtre du local technique, ainsi qu'à démonter le plongeoir et l'échelle de piscine pour les stocker à l'abri durant l'hiver.

9. Verser un produit d'hivernage dans la piscine.

Comme la filtration sera totalement stoppée, ce produit spécial hivernage va permettre de lutter contre le développement de calcaire, les bactéries , les algues et autres parasites. Pour que le produit se répande bien dans la totalité du bassin, il est conseillé de le verser à différents endroits, et de mélanger l'eau à l'aide d'un balai de piscine télescopique.

10. Déposer une couverture d'hivernage.

La couverture d'hivernage, c'est le dernier rempart qui va protéger notre piscine contre la pluie, la neige, le froid et les impuretés !

 

        

Les avis et commentaires
sur 10 étapes pour mettre votre piscine en hivernage

Annuaire des
piscinistes de France

Actualité

Dossiers

Galeries photos