DOSSIER : Réussir l’hivernage de sa piscine

L'hivernage actif

Si vous habitez dans un endroit où les températures en hiver ne sont pas trop glaciales, vous pouvez opter pour un hivernage actif, une solution simple pour mettre votre piscine au repos pendant la saison hivernale.

L'hivernage actif&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; S. Pradier - Fotolia.com</span>

L'hivernage actif  © S. Pradier - Fotolia.com

Qu’est-ce que l’hivernage actif ?

Lorsque votre piscine est en hivernage actif, elle continue de fonctionner, mais au ralenti, pendant tout la période hivernale. Ce méthode d’hivernage est à préconiser dans les régions les moins froides, si vous vivez dans un endroit où les hivers sont rudes, vous devrez opter pour un hivernage passif, avec arrêt de tous les équipements de votre piscine (pompe, filtre,…).

L’hivernage actif permet une remise en route rapide de votre piscine au printemps.

Comment mettre une piscine en hivernage actif ?

L’hivernage actif est relativement simple à mettre en œuvre. Vous pouvez l’envisager dès lors que la température de l’eau passe en dessous des 12°C. Au niveau des équipements nécessaires, il est recommandé d’utiliser un coffret hors-gel afin d’automatiser le déclanchement de la filtration en fonction de la température de l’eau.
Commencez toujours par nettoyer le bassin et les équipements (filtre, skimmer,…) puis effectuez éventuellement un traitement choc au chlore (après un traitement choc laissez tourner la filtration 24h). Ajoutez dans votre eau le produit d’hivernage, un fongicide et un anti-calcaire (pas obligatoire). Puis, faites fonctionner le système de filtration au ralenti pendant tout l’hiver (temps de filtration idéal en hiver = température/3). Vous n’avez plus aucun produit à ajouter dans votre piscine pendant toute la période d’hivernage, il vous faudra juste surveiller le pH de l’eau et le réajuster si nécessaire.
Vous pouvez couvrir votre piscine avec une couverture ou bâche d’hivernage, mais cela n’est pas obligatoire.

Que faire si l’eau de la piscine gèle ?

Il faut à tout prix empêcher l’eau de votre piscine de geler. En effet, si de la glace se forme, c’est tout votre bassin qui risque d’être endommagé. Vous savez certainement que lorsque l’on met une bouteille d’eau pleine au congélateur, elle risque d’éclater. C’est exactement le même phénomène qui peut se produire dans votre piscine en hiver. En gelant, les molécules d’eau se dilatent, le volume augmente et la glace exerce une pression sur les parois de votre bassin qui peuvent alors se fissurer. De même pour les équipements (skimmer, buses de refoulement, bonde de fond,…) qui peuvent s’endommager.

Si vous ne voulez pas prendre de risque, vous pouvez placer des flotteurs d’hivernage dans la diagonale du bassin ainsi que des gizmos dans les skimmers.
Dans tous les cas, si votre piscine est en hivernage actif et que vous entrez exceptionnellement dans une période de gel, faites tourner la pompe et la filtration en marche forcée pendant plusieurs heures afin d’empêcher la prise de la glace.

Un hivernage actif est plus simple à mette en œuvre qu’un hivernage passif, mais il vous oblige à surveiller régulièrement votre piscine pendant tout l’hiver.

DOSSIER : Réussir l’hivernage de sa piscine

  1. Pourquoi mettre une piscine en hivernage ?
  2. Equipements et produits nécessaires à l'hivernage de la piscine
  3. L'hivernage passif ou total
  4. L'hivernage actif
        

Dossiers

Les avis et commentaires
sur l'hivernage actif

Annuaire des
piscinistes de France

Actualité

Galeries photos