Accoucher dans l’eau, les contre-indications

Même si l’accouchement dans l’eau présente de nombreux bienfaits pour la mère et son enfant, la pratique est encore peu répandue en France et n’est pas exempte de risques. Découvrez quels sont les principaux risques et les contre-indications à un accouchement dans l’eau.

Accoucher dans l’eau, les contre-indications&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; Thinkstock</span>

Accoucher dans l’eau, les contre-indications  © Thinkstock

Accoucher dans l’eau : une pratique risquée ?

L’accouchement dans l’eau soulève de nombreuses interrogations et de nombreuses polémiques car il est considéré comme étant risqué selon certains. En effet, il existe des risques d’infection car au moment d’expulser le bébé, les intestins de la mère peuvent se vider et transmettre des bactéries au nouveau-né. De même, certains parlent du risque pour le bébé d’inhaler de l’eau et d’autres évoquent la rupture du cordon ombilical si celui-ci est trop court. Tous ces risques existent mais l’accouchement classique n’est pas sans risque non plus. L’accouchement dans l’eau présente aussi de nombreux avantages pour la maman et le bébé. Avant de prendre votre décision, parlez-en avec une sage-femme, un obstétricien et sachez que dans les deux cas, le risque d’infection zéro n’existe pas.

Les contre-indications majeures

Outre les risques mentionnés précédemment, il existe des cas précis où l’accouchement dans l’eau n’est pas recommandé. Voici les principaux cas :

  • mère atteinte d’une pathologie telle que le diabète, les pathologies rénales, pulmonaires, cardiaques ou pré-éclampsie manifeste.
  • Mère hypernerveuse, hypersensible ou souffrant d’hypertension artérielle
  • Fatigue de la mère pendant le travail
  • Mère contaminée par le sida, l’hépatite B ou autre maladie contagieuse
  • Besoin d’une perfusion ou d’une péridurale
  • Pertes anormales de sang
  • Problème de placenta praevia
  • Naissance de prématuré ou de jumeaux
  • Mauvais monitoring cardiaque fœtal
  • Liquide amniotique très chargé en méconium
  • Position ou présentation anormale du bébé
  • Disproportion céphalo-pelvienne
  • Anomalie fœtale importante

Sachez enfin qu’en cas de problème quelconque pendant un accouchement dans l’eau, la mère est immédiatement transférée dans une salle d’accouchement classique.

 

        

Les avis et commentaires
sur accoucher dans l’eau, les contre-indications