Nager pendant la grossesse : j'y vais... j'y vais pas ?

Porter bébé ne rime pas avec inactivité. Au contraire, la pratique sportive est recommandée pendant la grossesse. C'est surtout la natation qui remporte tous les suffrages. Quels sont ses bienfaits ? Quelle nage privilégier ? Existe-t-il des risques ? Vous saurez tout.

Nager pendant la grossesse&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; Andrey Bandurenko - Fotolia.com</span>

Nager pendant la grossesse  © Andrey Bandurenko - Fotolia.com

Les bienfaits de la nage pendant la grossesse

Avant d'enfiler son maillot et son bonnet de bain, il est nécessaire de consulter son obstétricien ou sa sage-femme pour avoir le feu vert. Une fois cet aval obtenu, direction la piscine du coin pour profiter des bienfaits de la nage. Tout d'abord, vous retrouverez cette sensation de légèreté perdue avec les kilos en plus dus au bébé.

Ensuite, la natation entretient la ceinture abdominale, développe les capacités cardiaques et accroît la résistance musculaire. Elle permet aussi de soulager votre dos qui subit les mauvaises postures liées à la grossesse.

Quelle nage favoriser ?

Attention, les Laure Manaudou en puissance vont devoir freiner leurs ardeurs car un seul type de nage est vraiment conseillé pendant la grossesse : c'est le dos crawlé qui décroche la palme car cette nage protège le périnée et fait travailler tout le corps tout en douceur. Faites une croix sur la brasse et la brasse coulée qui cambrent le dos, déjà suffisamment affaibli par le poids du ventre.

Il est évidemment déconseillé de jouer les têtes brûlées dans la bassin : non aux plongeons, courses rapides, virages musclés ou papillon. Comme pour chaque sport, n'oubliez pas de vous échauffer au début de la séance et de vous étirer à la sortie du bain.

Quelques précautions à prendre

Fuyez les heures de pointe (hors des sorties de bureaux et vacances scolaires) et choisissez un couloir où il n'y a pas beaucoup de monde. Veillez à ce que la température de l'eau se situe entre 22 et 24 degrés. Lorsque vous croisez quelqu'un dans le couloir, protégez votre ventre avec vos bras pour éviter les chocs. Méfiez-vous des bords, quelqu'un pourrait sauter ou plonger trop près de vous. 

Les produits chimiques utilisés dans les piscine : un risque ?

Une étude publiée par le British Journal of Dermotology a fait grand bruit après sa publication en septembre 2013. Des chercheurs du St John’s Institute of Dermatology de Londres et de l’Université de Manchester ont établi un lien entre les produits chimiques utilisés dans les piscines et la multiplication par cinq des allergies au cours des 50 dernières années. L'exposition des bébés au chlore et autres produits de piscine favoriseraient notamment l'asthme et l'eczéma.

Les scientifiques britanniques ont démontré qu'à cause de notre mode de vie "trop propre", le système immunitaire de toute une génération d'enfants a été trop peu familiarisé aux germes, le rendant donc plus fragile.
L'un des auteurs de l'étude a quand même désamorcé la bombe en invitant les femmes enceintes à attendre une étude plus poussée sur la question avant de les bannir totalement des piscines. Ouf !

Découvrez notre dossier sur les femmes enceintes et la pratique de la natation pendant la grossesse.

        

Tout sur Nager pendant la grossesse

Les avis et commentaires
sur nager pendant la grossesse : j'y vais... j'y vais pas ?