La durée de vie d'une piscine en bois

La piscine en bois, c'est sans nul doute l'une des plus esthétiques qui existent. Mais avec un matériau fragile comme le bois, quelle durée de vie peut-on réellement attendre de notre piscine ? Et surtout comment faire pour qu'elle soit la plus longue possible ?

La durée de vie d'une piscine en bois&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; solostocks</span>

La durée de vie d'une piscine en bois  © solostocks

L'importance du type de piscine en bois

La première décision à prendre lorsque l'on opte pour une piscine en bois, c'est de se demander si on veut une piscine en bois enterrée, semi-enterrée ou alors hors-sol. Un choix a priori anodin, mais qui va en réalité déterminer grandement la durée de vie de notre piscine en bois.

En effet, le bois est un matériau qui a besoin de pouvoir respirer. Enterrer complètement la structure de sa piscine en bois et la priver d'air libre n'est pas forcément la meilleure idée. 

Mais si l'on tient fermement à avoir une jolie piscine enterrée en bois, il est impératif de réaliser une étude préalable de notre terrain : sa nature, son relief, afin de déterminer la meilleure place possible pour notre piscine en bois dans le jardin. Cette étape n'est pas conseillée, elle est obligatoire : la piscine en bois étant moins résistante à l'humidité et à la pression exercée par le terrain qui l'entoure, pas question d'agir au petit bonheur la chance.

Si la nature de notre sol pose problème, on ne prend pas de risque, et on opte pour une piscine hors-sol en bois !

L'importance du bois choisi pour une piscine en bois

Le premier facteur déterminant dans la durée de vie d'une piscine en bois, c'est sans doute l'essence choisie pour la structure (les parois, les margelles...) et éventuellement les aménagements que l'on va réaliser autour de la piscine (une belle plage de piscine en bois par exemple).

Bien entendu, si l'on veut pouvoir se baigner en toute sérénité pendant de longues années, ce choix ne doit pas être pris à la légère. Mieux vaut en effet opter pour un bois solide et stable, qui va bien résister au temps, au soleil, ainsi qu'aux agressions extérieures.

Pour être sur de faire le bon choix, il existe heureusement quelques critères pour nous aider. Comme par exemple la classe du bois, qui aide à déterminer sa stabilité et sa résistance (risques de fissures, résistance à l'humidité, aux insectes, etc). Les classes vont de 1 à 5, et si l'on veut que notre piscine en bois ait une durée de vie la plus longue possible, mieux vaut privilégier les bois de classes 4 et 5 (généralement garantis de 15 à 20 ans!).

La variété de bois a également son importance, évidemment. A ce titre, même si les bois exotiques (teck, iroko, framiré...) sont plus chers que les bois européens (le pin par exemple, très prisé pour les piscines en bois), ils présentent des qualités de résistance naturelle parfaites pour une piscine d'extérieur. Ils résistent en effet aussi bien à l'humidité et la putréfaction qu'aux champignons et aux insectes qui se nourrissent de bois.

Enfin, il est important de s'attarder aussi sur les traitements subis par les bois classiques pour les renforcer et les rendre plus résistants. On distingue à cet effet les traitements dits en profondeur (ou en autoclave : les produits insecticides et fongicides sont injectés directement dans le bois) et les traitements en surface (les produits sont appliqués au moment des finitions sur le bois). En sachant que le traitement en autoclave est le plus performant des deux...

 A noter : choisir un bois de qualité ne signifie pas que notre piscine en bois ne nécessite pas d'entretien ! Il faut régulièrement appliquer des produits pour protéger la structure de l'eau, du soleil, des microbes, etc.

        

Les avis et commentaires
sur la durée de vie d'une piscine en bois

Annuaire des
piscinistes de France

Actualité

Dossiers

Galeries photos