Piscine en bois : comment éviter le pourrissement du bois

Le bois est une matière naturelle, vivante qui réagit aux agressions extérieures. Même si le bois utilisé pour les piscines est particulièrement résistant, il n’est pas à l’abri d’un pourrissement éventuel. Comment bien choisir le bois pour votre piscine ? Pourquoi arrive-t-il à pourrir ? Et comment éviter au maximum ce pourrissement ?

Les différents types de bois pour les piscines

Sachez tout d’abord que le bois de votre piscine doit être imputrescible pour résister à l’eau au maximum. Il existe deux types de bois imputrescibles :

  • le bois naturellement imputrescibles, par exemple le teck, l'iroko, le doussié, le méranti dark red, l'ébène vert ou le cèdre rouge ;
  • le bois classique traité pour devenir imputrescible.

Le bois utilisé pour la fabrication des piscines est classé en cinq catégories selon la norme NF EN 335-2.

  • classe I : bois pour un usage intérieur (humidité inférieure à 20%)
  • classe II : bois pour un usage intérieur (humidité supérieure à 20%)
  • classe III : bois résistant à une humidité pendant une courte période
  • classe IV : bois résistant à une humidité pendant de longues périodes
  • classe V : bois qui supporte un contact permanent avec l’eau

Pour votre piscine en bois, choisissez toujours du bois de classe IV ou V. Soyez vigilants car certains fabricants proposent encore des piscines avec du bois de classe III. Pour les classes IV et V, le bois résiste très bien à l’humidité, aux insectes et aux champignons.

Les causes du pourrissement du bois de votre piscine

Le pourrissement d’un bois de classe IV ou V est très rare. En revanche, si le bois de votre piscine est de classe III, il est possible qu’il commence à pourrir par endroit. Cela est dû à l’humidité trop importante dans l’environnement ambiant. Cette humidité va déformer le bois sur le long terme. Il va changer de couleur pour devenir bleu puis noir. L’humidité favorise aussi la prolifération des insectes et des champignons. Il est donc important de protéger les parties enterrées de votre piscine pour éviter qu’elles ne pourrissent et vous obligent à remplacer votre piscine prématurément. Sachez que si vous protégez mal votre piscine de l’humidité, la garantie fabricant ne fonctionne pas.

Comment éviter le pourrissement des parties enterrées ?

Pour éviter que le bois de votre piscine ne pourrisse, il faut bien l’isoler de l’humidité qui provient du sol. Et plus particulièrement si votre piscine est enterrée ou semi-enterrée. Pour une piscine hors-sol, un tissu géotextile sous la structure sera suffisant pour la protéger de l’humidité. Pour une piscine enterrée, il faut être vigilant au niveau du drainage et de la protection des parties en contact direct avec le sol ou la terre (fond et parois enterrées).

        

Commentaires : Piscine en bois : comment éviter le pourrissement du bois

Annuaire des
piscinistes de France

Actualité

Dossiers

Galeries photos