Le diplôme de pisciniste

Pour réaliser le projet piscine de nos rêves, autant le confier à un professionnel qualifié. Mais un pisciniste, comment ça se forme au juste ?

Penser sa piscine&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; XtravaganT - Fotolia.jpg</span>

Penser sa piscine  © XtravaganT - Fotolia.jpg

Quelles études suivre pour devenir pisciniste ?

Le pisciniste (ou piscinier), c'est le professionnel qui va prendre en charge la construction de notre projet piscine de A à Z : il va étudier notre projet, nous conseiller en fonction de sa faisabilité, mettre en place les travaux et gérer (ou animer) le chantier, mettre en service notre piscine et en assurer la maintenance.

D'ailleurs, pour devenir pisciniste, il n'existe qu'un seul diplôme spécifique : le brevet professionnel (BP) Métiers de la piscine. Un diplôme accessible après un certificat d'aptitude professionnelle (CAP), de préférence dans les secteurs de la climatisation ou du BTP.

Préparé dans le cadre d'un contrat d'apprentissage (une formation qui alterne cours et stage en entreprise), cette formation -qui dure 1000 heures en moyenne- est réservée aux candidats entre 16 et 25 ans qui ont déjà trouvé une entreprise désireuse de les former et qui ont réussi les tests de sélection.
Et comme le nombre d'établissements qui préparent le diplôme de pisciniste est limité (seulement 7 en France), mieux vaut avoir un dossier complet !

Les compétences requises et développées pour un diplôme de pisciniste

On l'aura compris : pisciniste, c'est un métier technique, qui demande d'avoir plusieurs cordes à son arc afin de pouvoir penser, construire, rénover et entretenir des piscines. Et ce qu'il s'agisse de piscines creusées, de piscines hors-sol, ou encore de piscines couvertes !

Pour obtenir le diplôme de pisciniste, il faut donc faire preuve de polyvalence et maîtriser plusieurs champs d'action :

  • Le dessin (de construction) pour établir les plans des piscines
  • L'implantation et la mise en œuvre des différentes structures de bassin (piscine en acier, piscine en béton, piscine en bois, piscine coque...)
  • L'étanchéité, les installations hydrauliques et les différents systèmes de filtration (filtre à sable, filtre à cartouche, filtre à poche...)
  • Les différents systèmes de traitement de l'eau (traitement au brome, au chlore, électrolyse au sel...)
  • La pose de tous les équipements annexes (local technique, plage de piscine, etc)
  • La maintenance de la piscine
  • La réglementation et la prévention d'accidents (tout ce qui est relatif aux dispositifs de sécurité autour de la piscine)
  • Mise en service de la piscine et conseils aux clients
  • La maintenance de la piscine et les interventions relatives au SAV

En clair, le diplôme de pisciniste forme des professionnels capables de nous offrir un projet piscine depuis sa conception jusqu'aux moindres finitions, sans oublier la maintenance en cas de problème.
Le métier de pisciniste requiert donc un panel de compétences plutôt large, entre maçonnerie, plomberie, climatisation, gros-oeuvre et électricité !

Se fier aux labels en plus du diplôme

Trouver un professionnel qui a obtenu son diplôme de pisciniste, c'est un gage de compétence et de sérieux. Mais pour être 100% sur de la valeur du professionnel à qui l'on va confier le projet de nos rêves, on n'oublie pas qu'il existe des labels attestant de la qualité de notre pisciniste.

Comme le label Qualipiscine, qui atteste les compétences du pisciniste, ou le label Certipiscine qui met en valeur la prestation du pisciniste en question.

        

Les avis et commentaires
sur le diplôme de pisciniste

Annuaire des
piscinistes de France

Actualité

Dossiers

Galeries photos