Le prêt travaux pour la construction d’une piscine

Pour financer la construction de votre piscine, vous pouvez souscrire à un prêt personnel, à un prêt immobilier ou à un « prêt travaux ». Retour sur cette dernière possibilité, et sur les particularités du « prêt travaux » pour la construction d’une piscine.

Penser sa piscine&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; XtravaganT - Fotolia.jpg</span>

Penser sa piscine  © XtravaganT - Fotolia.jpg

Qu’est-ce qu’un « prêt travaux » ?

Le terme de « prêt travaux » désigne un crédit travaux à la consommation (ou prêt personnel travaux) établi entre un établissement financier et l’emprunteur. Il s’agit d’un prêt personnel, affecté ou non, pouvant être accordé pour des travaux de réparation, d’amélioration ou d’entretien d’un immeuble, ou l’équipement en électroménager. Il est encadré par la loi Lagarde depuis le 1er mai 2011 pour tous les crédits consentis à des personnes physiques ou à des Sociétés Civiles Immobilières (SCI), d’une durée supérieure à un mois (jusque 5 ans), et pour un montant allant de 200 € à 75 000 €. La loi Lagarde a permis en effet d’augmenter la somme maximale du « prêt travaux » à 75 000 €.

Le « prêt travaux » s’adresse aux propriétaires ayant une résidence principale ou secondaire, ou aux locataires.

A noter : Il est possible de se rétracter, pour une offre plus avantageuse ou s’il y a modification de projet, dans les 14 jours calendaires qui suivent l’adhésion au « prêt travaux », sans pénalité ni motif à invoquer.

Pour quels travaux ?

Ces 75 000 € (ou somme inférieure) permettent le financement, sans justificatif d’utilisation, de travaux d’amélioration, de réparation ou d’entretien.
En intérieur, il peut s’agir de travaux tels que la mise aux normes électriques, l’installation d’une climatisation, l’isolation thermique, l’installation d’un double vitrage, etc. En extérieur, il peut s’agir d’encadrer des travaux d’aménagement d’une terrasse, de réparation d’une véranda ou encore de construction d’une piscine.

Un « prêt travaux » pour ma piscine : à quel taux ?

Le taux pratiqué pour le « prêt travaux » est le Taux Annuel Effectif Global (TAEG), pourcentage qui regroupe :

  • le taux d’intérêt
  • les frais de dossier
  • les frais annexes
  • l’assurance obligatoire*

Ce TAEG oscille entre 2,5 % et 8,84 % du capital emprunté selon les établissements financiers (voire 10 % pour certains).

*L’assurance obligatoire permet la prise en charge du paiement des mensualités ou du capital restant en cas de perte d’emploi, d’incapacité temporaire ou d’invalidité, ou de décès.

        

Les avis et commentaires
sur le prêt travaux pour la construction d’une piscine

Annuaire des
piscinistes de France

Actualité

Dossiers

Galeries photos