Que faire si votre pisciniste dépose le bilan ou fait faillite ?

Faire appel à un professionnel pour construire sa piscine, c'est synonyme de tranquillité et de qualité. Mais que faire quand ce dernier fait faillite et que notre piscine a subi des dommages ?

Penser sa piscine&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; XtravaganT - Fotolia.jpg</span>

Penser sa piscine  © XtravaganT - Fotolia.jpg

Construction d'une piscine par un professionnel : quelles garanties exiger ?

Quand on fait appel à un professionnel pour faire construire sa piscine, cela représente toujours un coût supérieur que d'acheter et de monter soi-même une piscine en kit. Et si l'on se fie à un professionnel, c'est avant tout parce que celui-ci est en mesure de nous offrir certaines garanties par rapport aux éventuels problèmes qui pourraient compromettre la pérennité de notre espace-baignade.

Ainsi, si la garantie de parfait achèvement exige que le pisciniste effectue à ses frais toute réparation relative aux défauts ou aux non-conformités du chantier piscine durant l'année qui suit la fin des travaux, la garantie biennale s'applique aux pièce détachées durant les 2 ans qui suivent la réception de l'ouvrage. La garantie décennale, obligatoire pour les constructeurs, est là pour nous assurer que pendant les 10 premières années, c'est le pisciniste qui sera responsable de la piscine qu'il a installée pour nous si suite à des malfaçons ou des défauts elle devient impropre à sa destination.

Cependant il faut savoir que si notre pisciniste dépose le bilan ou fait faillite, on aura bien du mal à faire jouer ces garanties en cas de dommage sur notre piscine (problème d'étanchéité, déformation, fêlure...).
C'est pourquoi, avant de signer quoi que ce soit avec un fabricant, il est primordial de vérifier que ce dernier a souscrit une assurance décennale (obligatoire). En effet, cette assurance nous garantit que même en cas de faillite du constructeur, notre piscine sera réparée en cas de problème.

Pisciniste qui dépose le bilan : les différents cas de figure et les démarches

Malheureusement, il arrive souvent qu'après une faillite ou un dépôt de bilan, le pisciniste s'évanouisse dans la nature, et que nos courriers (recommandés avec accusé de réception) on restent sans réponse.

  • Si la piscine n'est pas finie et que le fabricant a plié bagage, il faut se mettre en relation avec le liquidateur judiciaire pour voir s'il est possible de récupérer l'argent déjà investi. Malheureusement, si le pisciniste est parti en laissant bon nombre de dettes (aux organismes sociaux, etc), il y a peu de chances que l'on puisse récupérer quelque chose.
  • Si la piscine est déjà construite, il faut faire appel à un huissier qui viendra constater les dommages avec un expert assuré indépendant et les couchera par écrit. Ensuite, il faut contacter l'assurance de notre pisciniste pour voir s'il avait souscrit une assurance décennale.

Comment s'éviter de mauvaises surprises ?

Pour éviter que notre rêve de piscine ne tourne au fiasco, il est donc primordial de se renseigner, avant tout achat, sur :

  • La situation financière du pisciniste (aller consulter le registre du commerce).
  • L'ancienneté de l'entreprise et les retours des clients quant à ses réalisations. Une entreprise bien implantée localement qui officie depuis des années et qui bénéficie d'une bonne réputation sera toujours plus rassurante !
  • Les garanties et les assurances proposées par le pisciniste : tout simplement indispensable !
        

Les avis et commentaires
sur que faire si votre pisciniste dépose le bilan ou fait faillite ?

Annuaire des
piscinistes de France

Actualité

Dossiers

Galeries photos