L’autoconstruction d’une piscine naturelle

Construire sa piscine naturelle soi-même permet de profiter des joies de la baignade biologique à moindre coût. Cependant, il s’agit d’un projet qui demande du temps et certaines compétences en bricolage.

Une piscine naturelle auto construite coûtera moins cher qu'une piscine installée par des professionnels.&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; Valoudu63 - Fotolia</span>

Une piscine naturelle auto construite coûtera moins cher qu'une piscine installée par des professionnels.  © Valoudu63 - Fotolia

Penser sa piscine naturelle avant de construire

Avant de vous lancer dans les travaux de construction, prenez le temps d’imaginer la piscine naturelle de vos rêves. Implantation de sa piscine, aménagement paysager, décoration, formes et dimensions des différents bassins, de nombreux aspects du projet doivent être penser en amont.

Ce travail de réflexion peut être mené avec un constructeur de piscine naturelle ou un paysagiste. En plus de vous aider à concevoir votre future piscine, ces professionnels pourront également vous donner quelques conseils pour réussir vos travaux.

Les étapes pour construire sa piscine naturelle

Construire sa piscine naturelle ne nécessite pas de travaux de maçonnerie, ni aucun traitement chimique de l’eau. Par ailleurs, la mise en place d’un local technique avec l’installation d’une pompe est optionnelle.

Si vous souhaitez construire vous-même votre piscine biologique, plusieurs étapes sont à suivre :

  • Choix de l’emplacement de la piscine naturelle : prévoir un espace de 80 m² de travaux pour une zone de baignade de 20 m²
  • Réalisation du terrassement pour créer 2 bassins : le bassin de baignade et la zone de lagunage qui sera, quant à elle, d’une profondeur de plus ou moins 50 centimètres.
  • Pose de la membrane d’étanchéité, aussi appelée géomembrane : il s’agit d’une membrane souple en EPDM ou polypropylène résistante aux UV et neutre pour la flore et la faune.
  • Construction des parois ou mise en place d’un mur en pierres afin de maintenir les berges du bassin.
  • Remplissage de la zone de lagunage avec de la roche de lave concassée (pouzzolane) et choix des plantes aquatiques qui permettront de filtrer l’eau.
  • Récupération de l’eau de pluie pour remplir le bassin de baignade et mise en route de la piscine naturelle.

Avant de pouvoir profiter des joies de la baignade naturelle, il vous faudra cependant attendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois afin que l’écosystème de votre piscine naturelle se développe. Une fois l’équilibre biologique atteint, l’eau sera filtrée grâce aux plantes et aux micro-organismes présents dans la zone d’épuration.

Autoconstruction d’une piscine naturelle : quel budget ?

Se lancer dans l’autoconstruction d’une piscine naturelle demande du temps et de solides compétences en bricolage. Mais d’un point de vue financier, cela vaut le coup !

Construire sa piscine naturelle soi-même revient en moyenne à 3 000€. Le coût des travaux varie ensuite selon la taille des différents bassins, des aménagements réalisés et des équipements installés.

Pour trouver l'inspiration, découvrez notre sélection des plus belles piscines naturelles en photos.

        

Les avis et commentaires
sur l’autoconstruction d’une piscine naturelle

Annuaire des
piscinistes de France

Actualité

Dossiers

Galeries photos