La différence entre une VMC et un déshumidificateur

Mis à jour le 18 mars 2016

VMC et déshumidificateur appartiennent tous deux à la catégorie des équipements de traitement de l'air intérieur. Si ces appareils se ressemblent sur plusieurs points, ils différent bien néanmoins. Focus sur les différences entre une VMC et un déshumidificateur.

Le déshumidificateur mural - gamme Geco CDP&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">DR</span>

Le déshumidificateur mural - gamme Geco CDP  DR

VMC et déshumidificateurs, différences d'usage

La VMC et le déshumidificateur ont vocation à supprimer le surplus d'humidité dans l'air intérieur, mais ils divergent cependant sur plusieurs éléments.
Le premier appareil rejette systématiquement l'air pollué vers l'extérieur du logement, tandis que le second capte la vapeur d'eau présente dans l'air, la transforme en eau et la stocke dans un récupérateur à vider manuellement, ou l'éjecte vers le réseau d'eaux usées.
La VMC, au fonctionnement mécanique, couvre ensuite plusieurs pièces de l'habitation, tandis que le déshumidificateur, électrique, se limite à une seule. Il ne suffit donc pas pour améliorer l'hygrométrie d'une maison ou d'un appartement entier.
Enfin, la VMC fonctionne en permanence alors que le déshumidificateur peut s'arrêter, notamment lorsque son réservoir est rempli d'eau.

A savoir que pour une pièce avec piscine, spa ou douche, un déshumidificateur est plus approprié par rapport à une VMC. En effet, les déshumidificateurs sont généralement conçus pour être utilisés dans des environnements agressifs et sont traités pour résister notamment au chlore. En fonction du volume de la pièce et du taux d’humidité, choisissez un déshumidificateur correctement dimensionné afin qu’il puisse agir efficacement.

VMC et déshumidificateurs, différences d'installation

Là encore, l'installation entre une VMC et un déshumidificateur est très différente.
Une VMC est une installation complexe, faite de bouches d'extraction, généralement positionnées dans le plafond de chaque pièce humide, et raccordées à un conduit caché dans les murs, sols et combles de l'habitation. L'air vicié y circule, grâce à un extracteur mécanique, puis est rejeté hors du logement via une bouche extérieure souvent présente dans le toit.
Contrairement à la VMC, le déshumidificateur ne requiert qu'un simple branchement à une prise électrique, et un raccord aux eaux usées s'il est doté d'une telle fonctionnalité.

VMC et déshumidificateurs, différences de coût

Enfin, VMC et déshumidificateur se distinguent sur leur prix (hors consommation énergétique).
Une VMC double flux (les plus courantes actuellement) coûte 900 euros en moyenne. Les écarts de prix s'expliquent notamment en raison du rendement, du nombre de bouches d'extraction, ou encore des options de l'appareil (auto-réglable, simple ou double flux...). En outre, il doit y être ajouté l'intervention par un professionnel si le particulier ne dispose pas d'excellentes bases de bricolage pour l'installer de lui-même.
Le déshumidificateur est quant à lui un appareil qui coûte entre 1500 et 5000 euros, son prix dépend en effet de la puissance, du dimensionnement et du type de déshumidificateur.

En savoir plus sur les piscines intérieures.

        

Les avis et commentaires
sur la différence entre une VMC et un déshumidificateur

Annuaire des
piscinistes de France

Actualité

Dossiers

Galeries photos