Le parcours de l’eau dans une piscine naturelle

Pour être limpide et saine, l'eau de votre piscine naturelle appelée aussi piscine biologique ou baignade écologique doit suivre un parcours défini. En effet, une eau stagnante serait tout à fait impropre à la baignade ! Pour ce faire, elle chemine afin d'être filtrée et épurée naturellement avant d'atteindre le bassin de baignade. Elle suit alors un chemin étudié semé de plantes oxygénantes et parsemé de pierres poreuses. Le résultat ? Une eau dénuée de molécules chimiques où vous jouirez d'une baignade naturelle en compagnie des libellules.

Dans une piscine naturelle, l'eau suit un parcours pour être filtrée&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">DR</span>

Dans une piscine naturelle, l'eau suit un parcours pour être filtrée  DR

Piscine naturelle : un véritable écosystème

Le bassin de baignade où vous profitez d'une eau saine pour vous rafraîchir et nager n'est qu'un des éléments de votre piscine naturelle. En effet, elle ne représente même en général qu'un tiers de l'espace qui est alloué à votre zone de baignade écologique. Ainsi, votre piscine écologique est composée d'un bassin de baignade (ou zone de natation), d'un bassin d'épuration (ou espace de lagunage), d'un bassin de régénération (ou transition) et d'une pompe avec réseau hydraulique. L'ensemble de ces éléments forme un écosystème, il n'a donc pas besoin d'ajout de produits chimiques comme du chlore par exemple pour maintenir une eau propre à la baignade. Mais l'eau doit suivre un parcours précis pour rester limpide et sûre.

Le cycle de l'eau, version baignade écologique

Le cycle de l'eau de votre piscine naturelle commence dans le bassin d'épuration. C'est dans ce bassin que l'eau est filtrée en passant par des pierres poreuses et des plantes aquatiques spécifiques. Un petit cheminement est organisé au sein de ce bassin pour que l'eau augmente sa distance de parcours.

Ensuite, l'eau de votre piscine naturelle atteint le bassin de régénération ou espace de lagunage. Ici, elle est oxygénée par les plantes et épurée à nouveau. Selon la région dans laquelle vous habitez, l'orientation de votre bassin et son altitude, vous pouvez choisir parmi les végétaux recommandés des plantes fleuries qui permettront d'intégrer au mieux le bassin à votre jardin et à son environnement.

Enfin, l'eau atteint le bassin de baignade de la piscine naturelle dans lequel vous vous baignez. Le chemin parcouru, filtrant et oxygénant, permet d'obtenir une eau pure.
Mais pour suivre ce parcours, l'eau a besoin d'un coup de pouce mécanique. En effet, l'utilisation d'une pompe hors-sol ou immergée est nécessaire pour mettre l'eau en mouvement et permettre à l'ensemble de l'eau du bassin de faire le parcours deux fois dans la journée. Ainsi, durant la saison des baignades votre pompe fonctionnera en continu. L'hiver, il n'est nécessaire de l'actionner que quelques heures par jour.

Ce type de piscine vous intéresse ? Découvrez également les 10 plus belles piscines naturelles du monde.

        

Commentaires : Le parcours de l’eau dans une piscine naturelle

Annuaire des
piscinistes de France

Actualité

Dossiers

Galeries photos