Intolérance et allergies au soleil : que faire ?

Le soleil, indispensable à notre vie pour sa vitamine D, peut devenir un cauchemar pour certains. L'allergie au soleil touche majoritairement les femmes et se traduit par une éruption de la peau provoquée par les rayons UV.

Intolérance et allergies au soleil : que faire ?&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; Petair - Fotolia.com</span>

Intolérance et allergies au soleil : que faire ?  © Petair - Fotolia.com

Les différentes formes d'allergie

La lucite estivale bénigne

C'est la forme la plus courante d'allergie au soleil, la lucite estivale bénigne (LEB) touche en majorité les femmes entre 15 et 35 ans. Elle se manifeste en général dès la première exposition au soleil. On la qualifie d'estivale mais elle peut très bien se manifester toute l'année en cas d'exposition aux rayons UV.

La lucite estivale bénigne est caractérisée par l'éruption de petites tâches rouges ressemblant à de l'urticaire ou de petites cloques. Ses éruptions se localisent généralement sur les épaules, bras, décolleté, jambes et dos. Le visage est rarement touché. Protégez-vous du soleil pendant plusieurs jours. Si vous restez sagement à l'ombre, la LEB disparaîtra au bout d'une semaine.

La lucite polymorphe

Version bien plus sournoise que sa cousine la LEB, la lucite polymorphe apparaît pendant ou après l'exposition au soleil et a la particularité de persister toute la saison. Elle récidive chaque année et a tendance à empirer au fil du temps.

L'urticaire solaire

Plus fulgurante, l'urticaire solaire se manifeste dès les premières minutes d'exposition aux UV et s'efface en quelques heures si l'on reste à l'ombre. L'éruption cutanée peut toucher aussi bien les zones découvertes que couvertes.

La photosensibilisation

L'exposition aux UV combinée à l'application de certaines substances sur la peau (ou prises sous forme de comprimés, gellules ou injections) peut provoquer une réaction cutanée appelée photosensibilisation.

Reconnaître une allergie et la traiter

Pour diagnostiquer une allergie au soleil, rendez-vous chez votre médecin, dermatologue ou allergologue pour examiner votre peau et éventuellement procéder à un phototest (émission d'une petite dose de rayons UV sur le dos ou l'épaule).

Quelque soit l'allergie qui vous enquiquine, l'important est de se protéger. Exposez-vous de manière progressive et avec modération. Tartinez votre peau à chaque exposition (et toutes les 2 heures ou après la baignade) avec une crème solaire à fort indice (minimum 50). Couvrez les zones sensibles et fuyez le soleil entre 12h et 16h.

Vous pouvez préparer votre peau une quinzaine de jours avant l'exposition au soleil en prenant des compléments alimentaires à base de bêta-carotène ou en se faisant prescrire des acides para amino-Benzoïque, de la vitamine PP, antipaludéens de synthèse ou des antihistaminiques.

Voir aussi les risques du soleil.

        

Les avis et commentaires
sur intolérance et allergies au soleil : que faire ?