DOSSIER L'ENTRETIEN DES PISCINES PUBLIQUES

Le traitement de l’eau des piscines publiques est encadré au niveau national par le code de la santé publique. Recyclage de l’eau, traitement au chlore, taux de chloramines, de nombreuses recommandations sanitaires sont à suivre pour garantir une qualité de l’eau optimale aux usagers. Guide Piscine revient sur les normes sanitaires en vigueur.

Le traitement de l'eau des piscines publiques&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic">&copy; Ekaterina Shvaygert - Fotolia.com</span> fleche

Le traitement de l'eau des piscines publiques  © Ekaterina Shvaygert - Fotolia.com

Les différents types de traitement de l’eau

Le traitement de l’eau dans les piscines publiques débutent par la filtration. Chaque bassin dispose d’un filtre fonctionnant en continu afin d’éliminer les polluants et particules présents dans l’eau. Par la suite, l’eau doit être désinfectée en utilisant soit du chlore ou d’autres désinfectants tels que l’ozone ou le brome.

Le traitement de l’eau au chlore

Les piscines traitant l’eau au chlore doivent respecter plusieurs normes. Pour du chlore stabilisé, la quantité de chlore par litre d’eau doit être supérieure à 2mg/litre et ne pas dépasser 3 à 4 mg/litre. En ce qui concerne le chlore non stabilisé, cela doit être compris entre 0,4 et 1,4 mg par litre d’eau.

Le taux de chloramines doit quant à lui être inférieur ou égal à 0,6mg/litre. Cependant, de nombreux pays européens ont abaissé ce seuil réglementaire à 0,2mg par litre d’eau compte tenu des risques liés à l’exposition aux chloramines.

Les piscines traitées à l’ozone ou au brome

Autres produits désinfectants, autres normes. Pour un traitement de l’eau au brome, la teneur en brome doit être supérieure ou égale à 1 mg/litre et inférieure ou égale à 2 mg/litre. Le PH de l’eau doit quant à lui se situer entre 7,5 et 8,2. Concernant le traitement à l’ozone, il s’agit d’un procédé naturel réalisé grâce à des ozonateurs.

Même s’il existe une réglementation à suivre pour ces produits, l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail souligne qu’il est actuellement impossible de déterminer les risques associés à leur utilisation.

Recyclage de l’eau et apport d’eau neuve

Pour préserver la qualité de l’eau sur le long terme, l’eau doit être recyclée en permanence. Selon l’article D1332-6 du code de la santé publique, la durée du cycle de l’eau doit être inférieure ou égale à :

  • 8h pour un bassin de plongeon ou une fosse de plongée subaquatique ;
  • 30 minutes pour une pataugeoire ;
  • 1h30 pour les autres bassins ou parties de bassins de profondeur inférieure ou égale à 1, 50m ;
  • 4h pour les autres bassins ou parties de bassins de profondeur supérieure à 1, 50m.

Un apport d’eau neuve de 30 litres par jour et par baigneur doit également être respecté par les piscines. Le Ministère de la Santé, de la Jeunesse et des Sports recommande d’ailleurs un apport de 50 litres par jour et par baigneur.

Le traitement de l’eau concerne principalement les bassins des piscines mais pas seulement. L’Afsset préconise en effet un renouvellement quotidien de l’eau des pédiluves afin d'assurer une hygiène optimale.

Commenter0 avis|PartagerEnvoyer par mail Imprimer google plus

Le 27 novembre 2013 par Laetitia Buob

Les avis et commentairesSUR LE TRAITEMENT DE L'EAU DES PISCINES PUBLIQUES

  • Le top des commentaires VOIR TOUT LE TOP DES COMMENTAIRES
  • Le bétisier des commentaires
  • Chouette piscine mais les employés servent de décoration !

  • l'eau est tellement froide que mon zizi est dvenu tout petit et tout bleu

  • C'est sans doute la piscine la plus agréables de Paris. Les nageurs opiniâtres y côtoient des adeptes du petit chien, des mamies dérivantes et des bambins turbulents sans vrais éclats. Les gens qui y travaillent sont épatants.

  • VOIR TOUT LE BÉTISIER DES COMMENTAIRES