Remplissage d’une piscine : attention aux restrictions d'usage de l'eau

Le territoire français étant régulièrement soumis à des périodes de sècheresse, des restrictions d'usage de l'eau peuvent être appliquées dans votre département. Variables en fonction du niveau d'alerte, ces restrictions n'épargnent pas le remplissage des piscines. Niveaux d'alerte, restrictions inhérentes aux piscines, risques en cas de fraude... nos explications dans cet article.

Remplissage d’une piscine : attention aux restrictions d'usage de l'eau&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; maroti - Fotolia.com.</span>

Remplissage d’une piscine : attention aux restrictions d'usage de l'eau  © maroti - Fotolia.com.

Restrictions d'eau : les différents niveaux d'alerte sècheresse

En France, il existe quatre niveaux d'alerte sècheresse qui ne présentent pas les mêmes restrictions.

Niveau 1 : particuliers et professionnels sont invités à faire attention à leur consommation d'eau.

Niveau 2 : les autorisations de prélèvement d'eau sont limitées pour les agriculteurs. L'arrosage des espaces verts, le nettoyage des véhicules et toutes activités nautiques sont interdits à certaines heures de la journée.

Niveau 3 : les restrictions du niveau 2 sont encore renforcées.

Niveau 4 : les prélèvements d'eau non prioritaires (hors secteurs de la santé, de la sécurité civile, etc.) sont totalement suspendus.

Peut-on remplir sa piscine en cas d’alerte sécheresse ?

Remplir sa piscine est à priori interdit dès le niveau 1 de l'alerte sècheresse.

  • Une exception peut toutefois vous être accordée si votre piscine vient tout juste d'être construite et qu'elle doit être mise en eau pour la toute première fois.
  • Le niveau 1 de l'alerte sècheresse n'interdit pas encore le remplissage des petites piscines hors-sol, l'interdiction s'appliquant ici à partir du niveau 2.

Attention : les mesures prises en cas d'alerte sècheresse peuvent varier d’un département à l’autre. La meilleure chose à faire est donc de se renseigner auprès des services de votre mairie avant d'entreprendre le remplissage de votre piscine en période de sècheresse.

À noter : une carte des zones concernées par les alertes sècheresse est mise à jour à chaque nouvel arrêté par le ministère de l'écologie et peut être consultée sur son site "Propluvia".

Restriction d'eau et piscine : risques en cas de fraude

Les restrictions d'eau ne doivent certainement pas être prises à la légère. Placés sous l'autorité du préfet, les agents de l'Onema (Office national de l'eau et des milieux aquatiques) ou des DDT (Directions Départementales des Territoires) sont chargés de faire respecter les restrictions d'usage de l'eau en cas d'alerte sècheresse.

Cette police de l'eau mène ainsi des contrôles chez l'habitant et son habilités à administrer des sanctions en cas de besoin.

Article R. 216-9 du Code de l'environnement : toute infraction peut faire l'objet d'une amende allant jusqu'à 1 500 €. La sanction sera portée à 3 000 € d'amende en cas de récidive.

        

Commentaires : Remplissage d’une piscine : attention aux restrictions d'usage de l'eau

Annuaire des
piscinistes de France

Actualité

Dossiers

Galeries photos