Quelle tuyauterie choisir pour une piscine ?

Canalisation bouchée, écrasée ou éclatée, voilà tout autant de conséquences désastreuses pouvant survenir lorsque la tuyauterie d'une piscine n'est pas adaptée ou mal conçue. Quels tuyaux utiliser pour une piscine ? Pour quelle partie du réseau ? Éléments de réponse.

Montage du bassin&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; Lucy Clark - Fotolia</span>

Montage du bassin  © Lucy Clark - Fotolia

Caractéristiques des tuyaux pour piscine

Réaliser soi-même la plomberie de sa piscine peut vite devenir un vrai calvaire tant il existe de tuyaux aux caractéristiques différentes.
En termes de matière tout d'abord, les tuyaux pour piscine sont proposés en PVC pression, souple, flexible, ou rigide, ou en polyéthylène ou en ABS. Ils peuvent également être renforcés au moyen d'une face interne résistante aux produits chimiques par exemple.

Concernant leur dimension ensuite, si leur longueur est anecdotique, leur diamètre est très important et il se décline notamment en 38, 40, 50, ou encore 63 millimètres.

Critères pour des tuyaux adaptés à sa piscine

Chaque type de tuyaux a une place bien précise dans l'installation hydraulique d'une piscine et elle se doit d'être respectée. L'emplacement de chaque tuyau est notamment défini en fonction de :

  • La partie du réseau : Chaque partie de l'installation nécessite un tuyau à la résistance et à la souplesse adéquates. Les parties verticales, situées dans le local technique, ou en entrée et sortie d'équipements sont en tuyau rigide pour entre autre supporter la pression de l'eau, tandis que celles en position horizontale et enterrées sont en PVC souple pour faciliter leur enfouissement puis les écoulements d'eau. Il convient en outre de creuser une tranchée relativement profonde pour protéger les tuyaux du froid, et sur un sol suffisamment stable pour que tout glissement de terrain ne vienne pas les écraser ou les perforer, auquel cas ils doivent être installés sur un lit de sable, reposant si besoin sur une assise en béton ;
  • La taille du réseau : Le diamètre des tuyaux, généralement de 50 ou 63 millimètres, doit être adapté à la longueur, la complexité et la vocation des canalisations (aspiration ou refoulement) pour que l'eau y circule à la bonne vitesse. Aussi, leur taille doit être mise en corrélation avec la puissance de la pompe de la piscine, dépendant elle-même de la contenance du bassin : si la pression engendrée par celle-ci n'augmente que très faiblement le débit de l'eau dans les tuyaux, elle peut cependant fortement les endommager s'ils sont trop petits.
        

Les avis et commentaires
sur quelle tuyauterie choisir pour une piscine ?

Annuaire des
piscinistes de France

Actualité

Dossiers

Galeries photos