Bronzage artificiel : les dangers pour la peau

Le bronzage artificiel a le vent en poupe, mais cette pratique n’est pas anodine et présente des dangers, notamment pour la peau. Prenez donc le temps de vous renseigner sur les effets néfastes du bronzage artificiel avant de vous lancer dans une pratique régulière.

Bronzage artificiel : les dangers pour la peau&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">DR</span>

Bronzage artificiel : les dangers pour la peau  DR

Bronzage artificiel et risques de cancer

Le premier risque que vous encourrez en fréquentant des cabines à UV reste le risque de développer un cancer de la peau, et notamment par l’apparition d’un mélanome cutané.

Des recherches ont démontré que le simple fait de s’exposer une seule fois dans sa vie aux UV artificiels des cabines UV, augmente de 15% le risque de développer un mélanome cutané. Dans le même ordre d’idée, sachez que le risque de développer un mélanome cutané augmente de 75% lorsque l’on commence à fréquenter les cabines à UV avant d’avoir atteint l’âge de 35 ans.
Les mélanomes cutanés provoqués par les cabines à UV sont également responsables de 19 à 76 décès par an, en France.

Bronzage artificiel VS exposition au soleil

En privilégiant le bronzage artificiel, notamment par les cabines à UV, beaucoup de personnes pensent qu’elles prennent moins de risque que de s’exposer directement au soleil, notamment parce qu’il n’existe aucun risque de coups de soleil. Malheureusement, les cabines à UV émettent des UVA qui ne sont pas sans risque pour la peau, et certains cas de brûlures cutanées ont pu être rapportés, par des personnes qui avaient fréquenté des cabines à UV. 

De plus, on pense souvent que le fait de s’exposer aux UV permet de préparer la peau, en prévision d’une exposition au soleil. Cette théorie n’est pas non plus admise, car les cabines à UV n’émettent qu’une quantité très faible d’UVB, qui sont pourtant ceux qui permettent à l’épiderme de s’épaissir dans le but de mieux se protéger de l’effet du soleil. Votre peau n’est donc pas mieux armée pour affronter le soleil.

Gare aux idées reçues

Il s’agit d’une pratique qui nécessite que vous soyez correctement informé(e) :

  • Les cabines à UV n’émettent qu’une quantité infime d’UVB, qui sont pourtant ceux qui permettent à la vitamine D d’être absorbée par l’organisme. Une exposition aux cabines à UV ne vous permettra donc pas de faire le plein de vitamine D : pour cela, vous pouvez simplement exposer votre visage et vos avant-bras durant une dizaine de minutes 2 à 3 fois par semaine.
  • Le risque de cancer existe dès la première exposition au bronzage artificiel, et même lorsque vous ne fréquentez les cabines à UV qu’occasionnellement.
  • Il est admis que la dépression saisonnière qui a lieu durant la période hivernale est notamment liée à un manque de luminosité. Or, il n’a jamais été démontré que les cabines à UV permettent de remplacer cette luminosité, à l’inverse de la luminothérapie.
        

Tout sur Dangers bronzage artificiel

Les avis et commentaires
sur bronzage artificiel : les dangers pour la peau

Annuaire des
thermes de France

Actualité

Dossiers

Galeries photos