DOSSIER : Tout savoir sur les bains romains et les thermes dans l'Antiquité

Le frigidarium, la pièce froide des thermes

Dans l’Antiquité, les bains romains comprenaient plusieurs espaces, maintenus à des températures différentes. Le frigidarium (du latin « frigidus » qui signifie « froid ») est la partie des thermes comprenant les bains les plus froids ; elle existe toujours dans les stations thermales actuelles. A quoi sert le frigidarium et comment faire bon usage de l’eau froide?

L'eau froide possède de nombreuses vertus pour l'organisme.&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; Kzenon - Fotolia.com</span>

L'eau froide possède de nombreuses vertus pour l'organisme.  © Kzenon - Fotolia.com

Le frigidarium, de l’Antiquité à nos jours

Dans l’Antiquité, le frigidarium était orienté vers le nord des thermes, afin de conserver un maximum de fraîcheur. Pour permettre un « parcours bien-être » cohérent, il était situé non loin du tepidarium et du caldarium. Les fenêtres y étaient petites et rares, pour freiner la pénétration de la chaleur. Rond ou rectangulaire selon les établissements, le frigidarium était toujours voûté et composé de plusieurs bassins d’eau froide (entre 0 et 18°C), de tailles et de profondeurs différentes.

Aujourd’hui, les stations thermales n’utilisent plus vraiment l’appellation latine « frigidarium » pour désigner les bains froids. De plus, les bains froids ne sont plus forcément regroupés dans la même pièce. On peut, par exemple, trouver des bassins Kneipp non loin des saunas ou des hammams, puis une pataugeoire d'eau froide extérieure.

Les vertus de l’eau froide

Même si les romains avaient déjà connaissance des bienfaits de l’eau froide dans le parcours thermal, c’est Sebastian Kneipp qui a réellement prouvé ses vertus sur l’organisme en s’intéressant à l’hydrothérapie. Il a ainsi démontré les bénéfices de l’alternance bain chaud/bain froid.

Prendre une courte douche d’eau froide ou faire quelques brasses dans un bassin glacial après une séance de sauna ou de hammam permet en effet de contracter les vaisseaux sanguins, dilatés au préalable par la chaleur, pour réactiver la circulation des fluides. Les plus frileux peuvent aussi se contenter d’une douche tiède pour se débarrasser de la sueur et marcher ensuite à la manière d'une cigogne dans un bassin Kneipp pendant une dizaine de minutes maximum.

A la maison, terminer régulièrement sa douche par un jet d’eau froide resserre les pores, fait briller les cheveux, raffermit les cuisses et permet, à long terme, de lutter contre la cellulite et les jambes lourdes. Enfin, l’eau froide stimule la production de noradrénaline dans le cerveau : une hormone responsable d’une sensation de bien-être général.

DOSSIER : Tout savoir sur les bains romains et les thermes dans l'Antiquité

  1. Le frigidarium, la pièce froide des thermes
  2. Le tepidarium, salle de repos tiède des thermes
  3. Le caldarium, la partie la plus chaude des thermes
  4. Les bains romains, ancêtres des thermes
  5. Le laconicum, cousin romain du sauna
  6. Le sudatorium, ancêtre du hammam
        

Dossiers

Les avis et commentaires
sur le frigidarium, la pièce froide des thermes

Annuaire des
thermes de France

Actualité

Galeries photos