DOSSIER : Profiter des bienfaits de la chaleur

Sauna, hammam : les contre-indications

Les bains de chaleur au sauna atteignent en moyenne les 80°C. Avec des températures aussi élevées, tout le monde ne peut pas profiter de cette activité bien-être. Alors avant une séance au hammam ou au sauna, il est important de se renseigner sur les contre-indications et de suivre les conseils des professionnels de la santé.

Pour pratiquer le sauna et le hammam en toute sécurité mieux vaut connaitre toutes les contre-indications.&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; Robert Kneschke - Fotolia.com</span>

Pour pratiquer le sauna et le hammam en toute sécurité mieux vaut connaitre toutes les contre-indications.  © Robert Kneschke - Fotolia.com

Les effets de la chaleur sur votre corps

Dans ces lieux de bien-être, la chaleur agit sur votre corps. En dehors des bienfaits qu’elle peut vous apporter, l’exposition à la chaleur comporte également certains risques. Les températures élevées engendrent notamment l’accélération du rythme cardiaque, une sudation importante et une augmentation de la taille des vaisseaux sanguins. En comparaison, le corps est soumis à des effets similaires lors d’un effort physique. Par ailleurs, sous l’effet de la chaleur et de la vasodilatation, la pression artérielle diminue.

Pour toutes ces raisons, certaines personnes ne peuvent profiter des bienfaits du sauna et du hammam.

Les contre-indications à respecter

Le sauna et le hammam sont contre-indiqués aux personnes souffrant de problèmes cardiaques, d'hypertension ou d’hypotension et de troubles circulatoires. Si vous souffrez de problèmes rénaux, de diabète, d’épilepsie ou bien que vous êtes enceinte, les bains de chaleurs sont également à éviter.


De plus, pour profiter de ces équipements en toute sécurité, d’autres recommandations sont à respecter :

  • La consommation d'alcool, de drogues ou de médicaments antihypertenseurs est fortement déconseillée avant une séance.
  • Evitez d’aller au sauna ou au hammam en phase de digestion. Il est préférable d’attendre au moins deux heures après un repas copieux avant de vous y rendre.
  • Si vous tentez d’arrêter de fumer et portez des patchs, enlevez-les. L’augmentation du flux sanguin cutané favorise l’absorption des substances.
  • Il est préférable d'éviter de se raser le jour même de la séance. En effet, la peau irritée par le rasage peut démanger, surtout au hammam avec la diffusion de vapeurs.
  • Si vous ne supportez tout simplement pas la chaleur mais que vous êtes en bonne santé, optez plutôt pour une séance en sauna infrarouge.


Si un doute subsiste, il est bien évidemment recommandé de poser la question directement à votre médecin traitant. En connaissant vos antécédents médicaux et votre état de santé, il sera à même de vous conseiller.

Les conseils santé lors d’une séance

Au sauna comme au hammam, soyez à l’écoute de votre corps. Lors des premières séances, il est conseillé de rester peu de temps en cabine et d’y retourner plusieurs fois pour habituer son organisme à la chaleur. Veillez également à vous lever lentement lorsque vous sortez pour éviter les risques de vertiges.

De plus, comme vous allez transpirer, il est important de boire au moins un verre d’eau après le sauna ou de se reposer avec un verre de thé à la menthe au hammam. Vous pouvez également manger un repas salé léger après la séance pour compenser les pertes en sels minéraux.

Pour savoir quel bain de vapeur vous convient le mieux, retrouver notre article : Sauna ou hammam, quelle différence ?

DOSSIER : Profiter des bienfaits de la chaleur

  1. Sauna, hammam : les contre-indications
  2. Combien de temps rester dans un sauna ou un hammam ?
  3. Le parcours thermal idéal pour faire du bien à son corps
  4. Sauna ou hammam : quelle différence ?
        

Dossiers

Les avis et commentaires
sur sauna, hammam : les contre-indications

Annuaire des
piscinistes de France

Actualité

Galeries photos