Le marché de l’abri piscine

Après quelques années difficiles, le marché de l’abri piscine connaît un regain d’énergie qui se confirme d’année en année. La bonne santé du marché de la piscine qui vient de réaliser, en 2016, sa meilleure performance depuis 10 ans, entraîne celui de l’abri piscine. L’installation d’un abri répond parfaitement aux préoccupations actuelles des propriétaires de bassins privés : l’amélioration du confort des utilisateurs, la diminution des coûts de maintenance et la sécurité.

L'abri de piscine idéal est discret, pratique et sécurisé.&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; Abrisud.</span>

L'abri de piscine idéal est discret, pratique et sécurisé.  © Abrisud.

Le marché de l’abri piscine en chiffres

Depuis le début des années 2000, au gré des législations et des crises économiques, le marché de l’abri piscine a connu des hauts et des bas. Depuis 2010, il se remet à progresser régulièrement et le savoir-faire de la quarantaine de fabricants français est largement reconnu. En 2015, 86.8 % des abris vendus dans l’hexagone sont d’origine française !

La loi de 2003 sur la sécurité stimule le marché de l’abri piscine

Selon la Fédération des professionnels de la piscine (FPP) « le nombre de nouveaux abris installés annuellement a doublé entre 2003 et 2015 pour atteindre un total de près de 180 000 abris sur le territoire »

Mais cette croissance ne s’est pas réalisée linéairement. La loi du 3 janvier 2003 sur la sécurité des piscines privées a artificiellement gonflé le marché. Dès le 1er janvier 2004, toutes les nouvelles piscines devaient être équipées d’un système de sécurité destiné à empêcher les noyades. Au 1er janvier 2006, toutes les piscines construites avant 2004, devaient être équipées. Et les abris piscine répondant à la norme NF P 90 309 constituent un dispositif de sécurité reconnu par la loi.
On passe ainsi de 4 500 installations d’abris en 2000, à 8 300 en 2002, 11 500 en 2004 et jusqu’à 16 500 en 2005.

Le marché de l’abri piscine subit la crise, mais se reprend depuis 2010

Après ces années fastes, dès 2006 le marché de l’abri piscine ne cesse de perdre de la vigueur : 15 800 installations en 2006, 14 250 en 2007. Et la crise économique à partir de 2008 accentue la baisse : 13 100 installations d’abris en 2008 et 12 356 en 2009. Puis petit à petit le marché se reprend avec une croissance régulière : + 4.8 % en 2011 par rapport à 2010 et près de + 5 % en 2015 par rapport à 2014.
Actuellement, la moitié des piscines neuves sont installées avec un abri.

Le marché de l’abri piscine aujourd’hui

Parmi les différents types d’abri piscine, l’abri bas (moins de 1 m de haut) reste le préféré des propriétaires de bassin. Il représentait 78.7 % des ventes en 2011 et 78.3 % en 2015. La pérennité de son succès s’explique non seulement par sa discrétion mais aussi parce qu’il est dans les moins onéreux des abris. Pour un coût tout à fait abordable, il permet de profiter de tous les avantages d’une piscine couverte.

Géographiquement, il se vend plus d’abris bas ou plats dans le sud de la France et plus d’abris hauts dans le nord. Un abri haut, dans lequel on peut évoluer en sortant du bassin sans craindre le froid extérieur, est un élément de confort important. Les conditions climatiques justifient l’investissement.

Dans les 4 grandes familles d’abri piscine, amovible, télescopique, fixe et souple, au fil des années, les pourcentages d’installation des uns et des autres se maintiennent sans grand changement :

• L’abri télescopique : 53.2 % en 2011 et 53.8 % en 2015.
Bas, mi-haut ou haut, l’abri piscine télescopique (avec ou sans rail) qui permet de libérer facilement l’intégralité du bassin une fois replié, est le plus demandé. Lorsqu’il est haut (plus d’1.80 m), il constitue une pièce à part entière dressée autour du bassin et permet de se baigner toute l’année. Il peut être motorisé.

• L’abri bas : 39.4 % en 2011 et 33.1 % en 2015.
Léger et discret, il est la solution la plus économique pour couvrir un bassin. Facile à manipuler (bien que pour certains modèles il faille être deux) les modules indépendants les uns des autres s’enlèvent ou se surélèvent. Il peut être motorisé.

• L’abri fixe : 5.6 % en 2011 et 5.6 en 2015.
Adossé à la maison ou indépendant, il autorise la baignade toute l’année. Mais contrairement à l’abri télescopique haut, il ne permet pas de découvrir le bassin durant les beaux jours. Sa faible demande montre que pouvoir profiter de l’extérieur est une préoccupation importante de la clientèle.

• L’abri souple : 1.6 % en 2011 et 7.5 % en 2015.
Ce type d’abris gage des parts de marché au détriment de celui de l’abri bas.
Abri bulle gonflable ou abri repliable, ils se mettent en place très rapidement et se rangent tout aussi facilement. Ils permettent de pallier à la fraicheur des intersaisons mais aussi de profiter de la piscine en plein air durant les périodes de chaleur.

Les évolutions du marché de l’abri piscine : nouvelles tendances

A l’image des piscinistes qui se sont adaptés aux demandes de leurs clients pour aller vers les bassins de plus en plus petits mais de mieux en mieux équipés (nage à contre-courant, buses d’hydromassage, etc), les fabricants d’abri savent répondre aux préoccupations nouvelles des clients : prolonger le temps de baignade, maîtriser des coûts en protégeant la qualité de l’eau et sécurité.

L’abri piscine pour une piscine plus économe et plus sûre

Aujourd’hui, la piscine doit être respectueuse de l’environnement. Les avancées techniques en matière de filtration et de chauffage font que l’on s’achemine vers une piscine basse consommation. Et l’abri piscine contribue, lui aussi, à la rendre plus économique.

  • Un abri piscine pour économiser le chauffage. L’abri agit comme une serre. La température de l’eau du bassin augmente naturellement de plusieurs degrés. Et cerise sur le gâteau, la durée d’utilisation du bassin peut se prolonger du début du printemps à la fin de l’automne.
  • Un abri piscine pour maîtriser la consommation d’eau. Couvrir le bassin lorsqu’il est inutilisé limite l’évaporation. Il est ainsi possible de réaliser environ 30 % d’économie sur le coût d’exploitation annuel de la piscine. L’économie est surtout vraie pour les abris bas ou plats.
  • Un abri de piscine pour une eau plus propre. Protégée des pollutions extérieures (feuilles, insectes, débris divers), l’eau plus propre demande moins de traitements.
  • Un abri piscine pour faciliter l’hivernage. Il permet la mise en place d’un hivernage actif en adaptant le temps de filtration selon la température extérieure. La remise en route du bassin les beaux jours revenus est beaucoup plus rapide, la qualité de l’eau meilleure.
  • Un abri piscine pour la sécurité. Un abri piscine répondant à la norme NF P 90 309, constitue un dispositif de sécurité reconnu par la loi sur la sécurité des piscines.

Abri piscine : les nouvelles tendances

La piscine est devenue une « pièce extérieure » à part entière. C’est encore plus vrai lorsque l’abri est haut et englobe les plages pour circuler autour du bassin et organiser un coin détente. Mais la possibilité de pouvoir profiter du plein air à la belle saison, grâce à des abris s’ouvrant facilement, reste une demande importante. D’ailleurs, le nombre d’installation d’abris fixe n’a pas évolué ces cinq dernières années. Pourtant, certains fabricants de véranda commencent à s’intéresser au marché de l’abri piscine…

L’abri de piscine idéal est discret, pratique et sécurisé. Il est parfaitement s’intégrer dans son environnement. Il doit savoir se faire oublier ! C’est pourquoi l’abri bas, outre son moindre coût, par sa discrétion et sa facilité d’emploi (surtout s’il est motorisé) séduit tant.
De son côté, l’abri haut est design, esthétique avec des profilés en aluminium thermo laqué de couleur grise ou anthracite. Les structures en bois lamellé-collé sont aussi très esthétiques, mais elles sont moins usitées.

La motorisation est également un élément important. Elle simplifie l’utilisation de l’abri lorsqu’il est modulaire. La domotique qui permet déjà l’automatisation et le pilotage à distance de la maintenance de la piscine (traitements et chauffage), commence à se développer pour la gestion de l’abri piscine.

Selon la dernière étude de la FPP (Fédération des professionnels de la piscine), il y a actuellement 180 000 abris piscine et environ 1 142 894 bassins enterrés. Il reste une belle marge de progression et de nombreux clients potentiels à séduire…

 

        

Commentaires : Le marché de l’abri piscine

S'abonner à la newsletter
Spéciale Pro

Toutes les dernières actualités du marché de la piscine dans votre boite mail !

L'actualité pro

Votre publicité ici