Le marché du spa

Le marché du bien-être (ou du wellness dans la langue de Shakespeare) se porte on ne peut mieux. Selon le Stanford Research Institute avec 3 400 milliards de dollars au niveau mondial, il génère plus de chiffre d’affaires que l’industrie pharmaceutique. Mieux vaut prévenir que guérir… L’industrie du spa y joue, un rôle important avec 94 milliards de dollars, en 2013, soit une hausse de 58 % en seulement 6 ans. Le spa séduit non seulement les hôteliers et les professionnels du bien-être (instituts de beauté, centres de soins) mais aussi de plus en plus les particuliers.

Le marché du spa a une belle marge de progression devant lui.&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; L'Esprit Piscine - Piscines et spas</span>

Le marché du spa a une belle marge de progression devant lui.  © L'Esprit Piscine - Piscines et spas

Le marché du spa en chiffres

Actuellement micromarché dans celui de la piscine (dont il représente 20 % du chiffre d’affaires), le spa a de belles marges de progression devant lui. En Europe, la France est le marché le plus dynamique avec 70 000 équipements installés. Il se vend entre 6 000 et 7 000 spas chaque année. Depuis le début des années 2000, le marché est en croissance régulière malgré un certain ralentissement dû à la crise des années 2008.

• Le spa et les centres de soins ou de bien-être. Aujourd’hui, on trouve ces bains à remous ou spas dans les… spas, les instituts de beauté, les centres de thalassothérapie et de thermalisme. Selon Atout France, ces établissements réalisent un chiffre d’affaires annuel de 2.5 milliards d’euros.
Si les cures thermales, dont le but est avant tout thérapeutique, résistent plutôt bien, elles sont néanmoins concurrencées par le spa dont les indications sont beaucoup plus larges : antistress, remise en forme, antidouleurs, etc. Un court séjour dans un centre de remise en forme est aussi plus facile à programmer que trois semaines de cure.
Le spas est aussi présent dans bon nombre de salles de sport ou de piscines collectives publiques.

• Le spa et l’hôtellerie. Les hôtels se sont aussi équipés. Le cabinet d’audit KPMG précise que près de six hôtels classés 5 étoiles sur dix possèdent un spa. Pour ces établissements, le spa, associé à la piscine, fait partie des prestations incontournables pour satisfaire une clientèle soucieuse de son bien-être. Ces spas hôteliers représentent 1.5 million de visites par an pour un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros. Petit à petit les hôtels 3 étoiles et moins investissent également. Proposer un spa est un atout important en matière d’image de marque et il s’installe plus facilement qu’une piscine.

• Le spa et le tourisme. Globalement, le tourisme de bien-être se développe 50 % plus vite que le tourisme en général. Au plan mondial, il représente 15 % du volume des dépenses touristiques. Ainsi, les résidences de tourisme, les campings, les chambres d’hôte et les gîtes, à l’instar des hôtels, s’équipent de plus en plus en spas. Soit il vient en complément de la piscine, soit il existe en tant que tel. Là aussi, il permet de proposer un équipement de bien-être plus facilement installable qu’une piscine et surtout accessible toute l’année, s’il est en intérieur.

• Le spa et les particuliers. Depuis le début des années 2000, le spa intéresse de plus en plus les particuliers. Il avait d’abord séduit les seniors soucieux de leur santé. Aujourd’hui, il intéresse les 30-50 ans pour sa convivialité. C’est l’arrivée sur le marché de spas d’entrée de gamme qui a permis une démocratisation de cet équipement. S’il reste toujours synonyme d’un certain luxe, il apparaît maintenant comme un aménagement accessible pour un large public.

Les évolutions du marché du spa : les nouvelles tendances

Les évolutions du marché du spa sont prometteuses. Et les fabricants sont conscients qu’il leur faut répondre aux différentes demandes de leurs clients pour encore mieux les séduire. Les demandes vont vers la fiabilité, la qualité des massages, l'accessoirisation, un moindre coût de maintenance et d’utilisation, la personnalisation.

• Un spa fiable. En soi, un spa est un concentré de technologie et la qualité du matériel est fondamentale pour la pérennité du matériel et la satisfaction du client. Le système de filtration doit être irréprochable. L’eau chaude et le faible volume d’eau peuvent rapidement entrainer le développement d’algues et de bactéries malgré les traitements. L’automatisation des traitements est une option appréciée.

• Une qualité de massage. Aujourd’hui, la demande va vers un nombre de buses plus limité mais mieux situées dans des postes de massages plus ergonomiques. La qualité des jets d’hydromassages l’emporte pour une vraie fonction d’hydrothérapie et pas seulement ludique.

• Une accessoirisation. Différents accessoires permettent de séduire tous les publics : chromothérapie ou musicothérapie pour la détente, aromathérapie avec des huiles essentielles. Mais aussi des accessoires plus ludiques comme des jeux de lumière sur la coque ou flottants, une cascade, un parasol, des haut-parleurs intégrés, etc. Sans oublier des accessoires permettant une couverture isolante : couverture automatique rétractable ou qui monte et se baisse.

• Un spa plus économe. La consommation énergétique a longtemps été le point faible du spa. Ces dernières années, les fabricants ont fait de gros efforts avec une isolation renforcée des coques.

Un spa personnalisé. En matière d’esthétique, les dernières innovations permettent d’intégrer le spa dans tous les environnements : urbain, intérieur, extérieur, etc. La demande de personnalisation est forte sur les équipements haut de gamme. Les fabricants savent répondre aux souhaits de la clientèle avec des spas aux lignes contemporaines et des choix de finitions importants : spa carré, rectangulaire ou d’angle, paroi vitrée avec débordement, habillage extérieur en bois ou intégration totale du spa dans une terrasse ou un espace qui lui est spécifiquement dédié. Au niveau de la finition intérieure, même si 80 % des coques sont en acrylique pour seulement 20 % de revêtement en mosaïque totalement personnalisable, le choix des couleurs offre de nombreuses possibilités.

• Un spa connecté… ou comment préparer sa séance de bain bouillonnant dès sa sortie du bureau ! Grâce à une connexion Wi-Fi ou Internet, une application permet de contrôler les principales fonctions du spa : température, réglage des cycles de filtrations, contrôle des pompes.

• Une offre diversifiée. Du spa gonflable au spa de nage, du spa 2 ou 3 places au spa collectif, il y en a pour satisfaire tous les budgets et toutes les attentes (particuliers, hôtellerie et tourisme, établissements de soins, etc). Actuellement, le spa de nage représente 20 % du marché. Mais alors que la mini piscine séduit de plus en plus, il a sa carte à jouer.

Se lancer dans le marché du spa : diversifier son offre

Se lancer dans le marché du spa est une belle opportunité pour un pisciniste. Même si actuellement, la demande de piscine reste prépondérante, le spa à nombreux atouts pour séduire. Moins contraignant que la piscine, plus facile à installer en intérieur, il plaît à tous les âges.

• Vendre un spa, c’est aussi vendre du rêve ! Installé en complément d’une piscine ou pour lui-même dans un souci de bien-être, le spa garde une image de luxe. Il serait tout à fait dommageable de casser cet imaginaire. Même un spa d’entrée de gamme doit faire rêver… Selon une étude du groupe Balboa, qui est l’un des gros fabricants de pièces pour spas, un acheteur potentiel de spa prospecte en moyenne trois points de vente avant de passer à l’acte.
S’il convient de répondre aux questions techniques de cet acheteur (fonctionnement, maintenance, coût d’utilisation), il faut aussi savoir l’écouter pour lui proposer l’équipement qui lui correspond. Celui qui correspond à son budget, à ses attentes (thérapeutiques ou plus ludiques), à son environnement.

• Vendre des spas pour dynamiser son activité. Le spa se vend quelles que soient les conditions climatiques. Qu’il fasse soleil ou qu’il neige, il est toujours facile de s’imaginer en train de se relaxer dans un bain bouillonnant ! C’est encore plus vrai si ceux-ci sont présentés dans un environnement adéquat qui incite au rêve.
Proposer des spas permet d’occuper les périodes peu propices à la vente de piscine et donc de générer du chiffre d’affaires toute l’année et de dynamiser la trésorerie.
Le parc actuel des spas en France est plutôt vieillissant. Il y a là une vraie opportunité de proposer des rénovations ou des remplacements d’équipements anciens.

• Valoriser la vente de spa avec un concept global. Pour favoriser le passage à l’acte d’un acheteur, il serait intéressant de lui proposer de l’accompagner tout au long de son projet et même au-delà : l’aider à choisir le spa qui lui convient, lui proposer un financement comme le font les cuisinistes ou les concessionnaires automobiles, lui proposer un contrat de maintenance comme ceux proposés pour une piscine. Sans oublier de mettre à sa disposition les produits de traitement, les pièces détachées et les nombreux accessoires qui pourront agrémenter son spa.
Au niveau de l’installation du spa, là aussi, une offre « clé en main » peut faire la différence avec un concurrent (installation ou aide à l’installation, intégration du spa dans son environnement, etc).

Vendre un spa ne s’improvise pas. Pour fidéliser une clientèle, il convient de lui apporter un vrai service. D’autant plus que l’acheteur qui fait la démarche d’entrer dans une boutique en faisant la sourde oreille aux sirènes de l’achat en ligne, le fait pour être écouté, conseillé et accompagné. Aidez-le à concrétiser son rêve de spa et il sera votre meilleur vecteur de communication. A vous de faire en sorte qu’elle soit positive…

Un peu d’histoire : Le mot spa désigne aussi bien le lieu où se trouve un bain bouillonnant à remous que le bain lui-même. Ce dernier a été inventé, en 1968, par l’américain Roy Jacuzzi. Il améliore ainsi le dispositif de pompe submersible, utilisable dans une baignoire, mis au point par sa famille en 1956. Spa est également le nom d’une ville thermale Belge dont les eaux sont connues depuis l’Antiquité.

        

Commentaires : Le marché du spa

S'abonner à la newsletter
Spéciale Pro

Toutes les dernières actualités du marché de la piscine dans votre boite mail !

L'actualité pro

Votre publicité ici