Plat, chute, etc. : le plongeon raté

Un plongeon n’est pas facile à réaliser. En tant qu’amateur ou professionnel, il est possible de rater son plongeon, soit en faisant un plat, soit en adoptant une mauvaise position de départ par exemple.

Plat, chute, etc. : le plongeon raté&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; Fotolia</span>

Plat, chute, etc. : le plongeon raté  © Fotolia

Qu’est-ce qu’un plongeon raté ?

L’objectif du plongeon, c’est d’entrer dans l’eau la tête la première. Si vous n’entrez pas dans l’eau la tête la première, il y a de fortes chances que vous fassiez un plat. On entend alors un claquement à la surface de l’eau. Vous pouvez faire un plat sur le torse ou les cuisses par exemple, si vous n’avez pas bien orienté votre plongeon ou si votre position de départ est mauvaise.

En plongeant depuis une certaine hauteur, vous pouvez aussi vous retourner et atterrir sur le dos. Il y a différente façon de rater un plongeon, le plat étant la plus commune. Certains peuvent faire exprès de faire des plats, ou des plongeons « cassés ». C’est une forme de jeu.

Les plongeons ratés peuvent causer des blessures. Cela peut être le cas si le plongeur glisse sur le plongeoir, s’il prend trop d’élan et atterrit sur la margelle d’en face... Pour ne pas subir de fractures ou de blessures graves, la prudence est de mise.

Pour réussir un plongeon dans les règles, il s’agit d’avoir une bonne position de départ et de bien sauter : tête dans le prolongement de la nuque, bras tendus, le corps droit comme une flèche.

Plongeon raté en compétition : des exigences précises

Pour un plongeon acrobatique-artistique, les critères sont détaillés. Par exemple, un plongeon est raté si le plongeur fait plus d’un saut sur place avant le départ, dans le cas d’un plongeon avec élan. Le jury observe les moindres détails de l’exécution du plongeon : les règlementations doivent être scrupuleusement respectées pour ne pas effectuer un plongeon raté.

        

Les avis et commentaires
sur plat, chute, etc. : le plongeon raté

  • Bonjour,
    Plusieurs années passées, j'ai effectué un plongeon récréatif au 3m et je suis rentré, je crois, dans une mauvaise position. Ce qui en a résulté c'est la courbe de mon dos qui a été accentué de sorte que je n'avais plus de mobilité pour me rendre au bord. J'en avais peine à respirer.
    Donc, j'ai relaxé tranquillement et je me suis rendu au bord de peine et de misère.
    Aujourd'hui, j'évalue à une bonne dizaine d'années cette expérience passée, mais j'en ressens des douleurs en vieillissant et je songe à une consultation sérieuse.
    Mon dos était déjà entraîné, jadis, à des renversements arrière en gymnastique, mais quel mauvaise entrée j'ai faite pour que ma colonne se courbe de cette façon hein ?

    Bolie - Le 19/01/15 à 23h33

Tous les avis et commentaires
sur plat, chute, etc. : le plongeon raté