10 façons d’améliorer sa brasse

Mis à jour le 7 novembre 2016

La brasse a longtemps été la première nage à être enseignée aux enfants alors qu’il s’agit bizarrement de la nage la plus difficile techniquement. C’est pour cette raison que de nombreux nageurs ne la maîtrisent pas du tout et commettent l’erreur de nager la brasse avec la tête hors de l’eau. Guide-piscine vous donne ici 10 façons d’améliorer votre technique en brasse.

10 façons d’améliorer sa brasse&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">DR</span>

10 façons d’améliorer sa brasse  DR

Travailler son hydrodynamisme

En natation, plus vous améliorer votre hydrodynamisme et plus vous glissez dans l’eau. Il est important de bien vous allonger dans l’eau, de rentrer la tête entre les épaules et de diriger son regard vers le fond du bassin. Tendez vos bras bien devant vous et vos jambes bien serrées pendant les coulées.

Travailler ses coulées

La coulée en brasse est presque toute aussi importante que les cycles de nage. Il s’agit de la phase non nagée entre chaque cycle de brasse, après chaque virage et après le départ plongé. Essayez de maintenir votre corps le plus droit possible et de vous laisser glisser le plus longtemps possible sous l’eau.

Travailler son gainage

Pendant la coulée mais aussi pendant les cycles de nage, essayez de contracter au maximum votre ceinture abdominale pour fendre l’eau et opposer un minimum de résistance.

Nager en éducatif

La meilleure façon d’améliorer sa technique en brasse est de nager en éducatif. Les éducatifs en natation sont des exercices qui visent à « éduquer » votre style de nage, c’est-à-dire à vous apprendre les bons mouvements tout en corrigeant vos défauts.

Travailler son ciseau de brasse

La brasse est la seule nage où le mouvement des jambes est plus important que celui des bras. En effet, en brasse, la propulsion passe essentiellement par les jambes. C’est pour cette raison qu’il est important de faire des ciseaux de brasse efficaces et bien réalisés pour éviter les risques de blessures au niveau des genoux.

Gérer sa respiration

En brasse, il est important de bien coordonner sa respiration avec ses mouvements de bras et de jambes et bien souffler tout son air sous l’eau.

Gérer son rythme de nage

Pour être efficace en brasse, il est conseillé de ne pas trop faire de mouvements. Il est préférable de trouver un juste équilibre entre les cycles de nage et les coulées pour ne pas trop vous épuiser et pour ne pas perdre en vitesse de nage.

Assouplir sa nuque

La tête en brasse doit toujours être sous l’eau sauf pour respirer bien entendu. Vous allez devoir sortir votre tête régulièrement et la faire entrer dans l’eau par la nuque pour réduire les résistances à l’avancement. Ce mouvement de nuque peut provoquer des douleurs sur le long terme, il est donc important de bien assouplir votre nuque avant de vous entraîner.

S’entraîner avec une planche

Pour améliorer vos ciseaux de brasse, il vous faut faire preuve de persévérance et pratiquer très régulièrement. L’idéal est de vous saisir d’une planche et de travailler uniquement le bas du corps.

Faire des assouplissements et des étirements

Les assouplissements en brasse sont indispensables car il s’agit d’une nage qui ne se fait pas dans l’alignement du corps. L’écartement des jambes et des bras ainsi que le pivotement de la tête sont assez « éprouvants» pour le corps sur le long terme. Il est donc important de bien les assouplir en début de séance et de bien vous étirer en fin de séance pour réduire le risque de courbatures.

        

Les avis et commentaires
sur 10 façons d’améliorer sa brasse