Le mouvement « ciseau » en brasse

Contrairement au crawl, au dos crawlé et au papillon, la brasse est la seule nage où la propulsion des jambes a plus d’importance que celle des bras. Si les mouvements de jambe en brasse semblent assez simples au premier abord, il faut tout de même un peu de pratique pour maîtriser le ciseau en brasse. Découvrez comment faire un bon « ciseau » en brasse, comment l’améliorer avec des éducatifs et quelles sont les erreurs les plus courantes à éviter.

Le mouvement « ciseau » en brasse&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; Fotolia</span>

Le mouvement « ciseau » en brasse  © Fotolia

Comment faire un bon « ciseau » en brasse ?

Le mouvement des jambes en brasse se découpe en trois temps : plié – écarté – serré. La première phase consiste à replier les jambes en les rapprochant des fesses, la seconde phase permet l’orientation de la plante des pieds vers l’extérieur et la détente des jambes vers l’extérieur et l’arrière du corps. Pendant la troisième phase, les jambes se replient l’une vers l’autre. Les phases 2 et 3 doivent s’enchaîner le plus vite possible pour créer une propulsion efficace et ne pas perdre en vitesse. Le mouvement « ciseau » en brasse est souvent comparé aux mouvements d’une grenouille mais il est important de ne pas chercher à trop écarter les jambes. En effet, les mouvements de jambes en brasse opposent une grande résistance à l’avancement. L’écartement des jambes est une résistance passive (qui freine le nageur) alors que la deuxième phase du ciseau crée une résistance active (qui propulse le nageur vers l’avant). N’écartez donc pas trop les jambes et essayez d’orienter vos genoux vers l’intérieur. Ce sont les jambes qui bougent et les genoux restent fixes.

Comment améliorer le ciseau de brasse ?

Il est possible de réaliser quelques éducatifs en entraînement pour améliorer le mouvement « ciseau » en brasse.

  • Jambes de brasse sur le dos : allongez-vous sur le dos et gardez vos bras le long du corps. Effectuez vos ciseaux en brasse en essayant de garder vos genoux sous l’eau. De cette façon, vous êtes obligés de garder vos genoux bien fixes.
  • Brasse avec pull-buoy : nagez la brasse normalement mais coinez un pull-buoy entre vos cuisses pour vous obliger à ne pas trop écarter les jambes.

Les erreurs les plus courantes

  • Enchaîner trop vite les mouvements de jambes : après chaque mouvement de jambes en brasse, il est important de profiter de la coulée avant d’enchaîner avec les bras. Il faut bien sûr trouver un juste milieu car si vous vous laissez glisser trop longtemps, vous perdez en vitesse et la reprise de nage sera plus difficile et plus éprouvante pour vos muscles.
  • Enfoncer les jambes dans l’eau : essayez de vous allonger le plus possible dans l’eau et de maintenir vos jambes le plus proche de la surface de l’eau. Car si vos jambes s’enfoncent dans l’eau, votre buste a également tendance à se redresser et vous opposez davantage de résistance à l’avancement.

 En savoir plus sur les mouvements du corps en brasse.

        

Les avis et commentaires
sur le mouvement « ciseau » en brasse