Les erreurs classiques de la brasse

Mis à jour le 25 août 2016

La brasse est bien souvent la première nage enseignée par les maîtres-nageurs alors qu'étrangement, elle fait partie des nages les plus difficiles techniquement. Elle va à l'encontre de la forme du corps et oppose une grande résistance puisqu'elle demande d'écarter les jambes et les bras pour pouvoir avancer. A l'inverse du crawl, la propulsion se fait par les jambes ce qui permet de renforcer le bas du corps. Guide-piscine vous explique quelles sont les erreurs classiques en brasse et comment les éviter.

Les erreurs classiques de la brasse&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; yanlev - Fotolia.com</span>

Les erreurs classiques de la brasse  © yanlev - Fotolia.com

Erreur n°1 : Nager la tête hors de l'eau

Beaucoup font la différence entre la brasse classique et la brasse dite "coulée" (avec la tête sous l'eau). Sachez cependant que la brasse, pour éviter de se faire mal au dos, doit être nagée avec la tête sous l'eau. Essayez de rentrer votre tête en entrant dans l'eau par la nuque afin d'opposer le moins de résistances possibles. Evitez de bloquer votre nuque et allongez-vous le plus possible dans l'eau.

Erreur n°2 : Une mauvaise synchronisation des mouvements

En brasse, la principale difficulté réside dans la synchronisation des mouvements. Commencez par le mouvement des bras en appuyant sur l'eau avec vos paumes et vos avant-bras afin de sortir le buste de l'eau et prendre votre respiration. Une fois vous poumons remplis d'air, plongez immédiatement la tête dans l'eau et faites un mouvement de jambes pour vous propulser vers l'avant. Laissez-vous glisser un peu et reprenez un nouveau cycle de nage.

Erreur n°3 : Se propulser avec les bras

La brasse est une nage où l'on se propulse grâce aux jambes à l'inverse du crawl. Les bras servent avant tout à sortir le buste de l'eau pour respirer. La propulsion se fait essentiellement avec les jambes. Pour bien avancer, n'écartez pas trop les jambes et ne ramenez pas trop haut les cuisses et les genoux afin d'opposer le minimum de résistance. Essayez de garder vos genoux "serrés" et de ramener vos talons vers les fessiers.

Erreur n°4 : Enchaîner les mouvements trop rapidement

En brasse comme dans toutes autres nages, les nageurs débutants cherchent à nager vite dès le début et à effectuer le plus de mouvements possibles. Mais sachez qu'en brasse, la propulsion est aussi importante que la coulée. En effet, immergé, le corps avance plus vite dans l'eau et les coulées sont un bon moyen pour gagner du temps sur le chrono et pour se reposer. Après avoir effectué le mouvement de jambes, laissez-vous glisser un peu avant la reprise de nage. Faites la comparaison sur deux longueurs et vous constaterez que vous ne perdez pas de temps et que même vous en gagnez.

        

Les avis et commentaires
sur les erreurs classiques de la brasse