La respiration pendant le crawl

Mis à jour le 23 août 2016

Nage asymétrique, le crawl pose souvent des problèmes de respiration et de coordination des mouvements aux nageurs débutants. Cependant, avec un peu de pratique, il est facile d’apprendre à respirer afin d’enchaîner les longueurs. Apprenez, avec Guide-Piscine, à respirer en crawl et découvrez quels sont les gestes à faire et ne pas faire pour s’améliorer.

La respiration pendant le crawl&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">DR</span>

La respiration pendant le crawl  DR

Comment respirer en crawl ?

En nageant le crawl, la respiration se fait sur le côté en pivotant la tête. Si l’idéal est de respirer tous les trois mouvements de bras, il est aussi possible d’adapter le rythme en fonction de vos capacités respiratoires. Sachez cependant qu’il est préférable de privilégier la respiration en nombre impair, c’est-à-dire tous les 3, 5 ou 7 mouvements de bras. De cette façon, vous tournez la tête à gauche mais aussi à droite et vous évitez de trop solliciter les muscles du même côté. Il s’agit ensuite d’expirer lorsque vous avez la tête sous l’eau et d’inspirer lorsque vous tournez la tête. A ce moment, une vague se crée au niveau du visage en laissant une poche d’air. Ce creux permet alors au nageur de reprendre sa respiration. Même si cela semble compliqué, la respiration en crawl n’est pas si difficile à maîtriser.

Inspiration réflexe et expiration active en crawl

La respiration en crawl est un problème récurrent chez le nageur débutant. Certains d’entre eux s’essoufflent au bout de 25m et n’arrivent pas à enchaîner les longueurs. Le secret de la respiration en crawl réside dans l’expiration. On parle d’ailleurs d’expiration active. Si celle-ci est naturelle lorsqu’on est hors de l’eau, on a tendance à bloquer notre respiration en immersion. Le but est de souffler sous l’eau tout l’air présent dans vos poumons. Vous pouvez souffler par le nez, la bouche ou les deux.

L’expiration par le nez n’est pas forcément recommandée car vous aurez besoin de beaucoup plus de temps pour vider vos poumons. Une fois que vous aurez soufflé tout votre air, sortez votre tête de l‘eau et ouvrez votre bouche. L’inspiration se fera toute seule et vos poumons se rempliront automatiquement d’air, d’où le nom d’inspiration réflexe. Si vous n’expirez pas correctement, vous allez ressentir au bout de quelques longueurs une sensation d’étouffement. Vous allez commencer à suffoquer car vous ne rejetez pas assez de CO2 et celui-ci s’accumule dans la circulation sanguine et pulmonaire.

A faire et à ne pas faire

Pour respirer correctement en crawl, il est important d’adopter quelques gestes simples :

  • Ne pas sortir la tête de l’eau vers l’avant car en levant la tête, votre corps a tendance à se relever, les jambes s’enfoncent vers le fond et vous perdez en hydrodynamisme
  • Souffler tout son air sous l’eau et privilégier les expirations courtes pour garder le corps bien aligné
  • S’entraîner à souffler son air sous l’eau en criant, en parlant, en chantant
  • Pour améliorer son souffle, faire des longueurs en respirant tous les 3, 5, 7, 9 mouvements de bras
  • Ne pas battre trop vite des jambes et faire des mouvements de bras amples et lents
        

Les avis et commentaires
sur la respiration pendant le crawl