La technique du crawl à « bras tendus »

Mis à jour le 24 août 2016

Le crawl à « bras tendus » est, comme son nom l’indique, une technique qui se base sur le fait de garder les bras tendus au moment du retour aérien. Si cette technique n’est pas très académique, elle séduit pourtant de plus en plus de nageurs lors des compétitions de haut niveau. Pourquoi tant d’intérêt pour le crawl à « bras tendus » ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? Et comment le pratiquer ?

La technique du crawl "à bras tendus"&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; mr.markin</span>

La technique du crawl "à bras tendus"  © mr.markin

Pourquoi nager le crawl à « bras tendus » ?

Dans le monde de la natation, on compare la technique du crawl à « bras tendus » au mouvement des pales d’un moulin. Certes peu esthétique, elle se révèle pourtant très efficace. Même si la technique vient des Etats-Unis, elle a été développé en France par le nageur Frédérick Bousquet. Depuis, de nombreux nageurs l’ont aussi adoptée car elle permet de nager très vite. Les bras tendus vous permettent de gagner en puissance mais ils sollicitent beaucoup les épaules. C’est pour cette raison que la technique est principalement utilisée pour les sprints. Il serait impensable de l’utiliser pour des 400 m ou des 1500 m. Pour les longues distances, les nageurs privilégient le crawl classique avec les bras fléchis afin de pouvoir soulager les bras et les épaules.

Avantages et inconvénients du crawl à « bras tendus »

La technique du crawl à « bras tendus » séduit certains nageurs mais elle est aussi très décriée car elle sollicite beaucoup les muscles des bras et des épaules. Le deltoïde (muscle des épaules) travaille beaucoup plus et il est beaucoup plus fatigant de ramener le bras tendu. Avec la technique du bras fléchi, le coude est placé au-dessus de l’épaule ce qui permet aux muscles du bras et de l’épaule de se relâcher et de se reposer avant une nouvelle prise d’appui. La technique du crawl à « bras tendus » entraîne également un déséquilibre dans le haut du corps qui est compensé par un déplacement des jambes dans le sens opposé et aussi un roulis important de l’ensemble du corps. Malgré ses inconvénients, on ne peut nier que la technique est terriblement efficace. Grâce à elle, la prise d’appui est bien meilleure et la propulsion vers l’avant est bien plus efficace. Pratiquée à faible dose, elle n’affecte pas l’articulation de l’épaule.

Comment nager le crawl à « bras tendus » ?

Le crawl à « bras tendus » se nage de la même manière que le crawl normal à l’exception du retour de bras qui se fait tendu et non fléchi. Si cette technique sollicite beaucoup l’épaule, certains nageurs ont trouvé le moyen de minimiser les « dégâts ». Le retour de bras doit se faire avec la main très haute au-dessus de l’épaule. De cette façon, le deltoïde est peu sollicité et les battements de jambes pas perturbés.

        

Les avis et commentaires
sur la technique du crawl à « bras tendus »