10 erreurs à éviter en dos crawlé

Mis à jour le 25 août 2016

Le dos crawlé est une nage particulièrement recommandée par les médecins et les kinésithérapeutes pour soulager le mal de dos chez leurs patients. Mais attention car le dos crawlé peut être source de douleurs s’il n’est pas effectué correctement. Quelles sont les 10 erreurs les plus courantes à éviter en dos crawlé pour pouvoir en apprécier tous ses bienfaits ?

10 erreurs à éviter en dos crawlé&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">DR</span>

10 erreurs à éviter en dos crawlé  DR

Tout miser sur les jambes

Il n’est pas rare de voir des nageurs débutants battre des jambes de façon excessive car ils pensent ainsi nager plus vite. En dos crawlé comme en crawl, la propulsion passe avant tout par les bras. Les battements de jambes ont un rendement très faible, sont très énergivores et ont tendance à augmenter le rythme cardiaque trop rapidement. Battez des jambes juste le nécessaire pour maintenir votre corps à la surface de l’eau.

Regarder vers l’avant

En dos crawlé, la principale difficulté réside dans le fait que vous ne savez pas vous situer dans l’eau. Certains nageurs relèvent la tête vers l’avant pour prendre des repères visuels. Cependant, le fait de relever la tête perturbe le positionnement de votre corps et l’hydrodynamisme.

Bloquer sa respiration

Même si le dos crawlé est la seule nage où vous avez la bouche hors de l’eau, il n’est pas rare de voir des nageurs bloquer leur respiration et de s’essouffler davantage qu’en brasse ou en crawl. Essayez de placer au mieux votre respiration en fonction de vos cycles de bras pour vous imposer un rythme.

Faire des mouvements de bras trop rapides

Les retours de bras en dos crawlé doivent se faire assez rapidement pour éviter que le corps ne s’enfonce dans l’eau mais s’ils sont trop rapides, vous risquez de vous fatiguer très vite et d’augmenter le risque de blessures au niveau des articulations des épaules.

Garder les bras sous la surface de l’eau

Pour se propulser en natation, il est important de travailler ses appuis sous l’eau. En dos crawlé, il est conseillé d’aller chercher l’eau en profondeur et non pas à la surface de l’eau de façon à créer plus de résistance active.

Nager les doigts écartés

Les mains en natation font office de rame et il est important de garder les doigts serrés pour attraper le maximum d’eau.

Immobiliser ses jambes

Même si les bras sont plus importants que les jambes en dos crawlé, il ne faut pas pour autant les négliger. Gardez toujours les jambes en mouvement pour éviter que votre corps ne s’enfonce dans l’eau.

Relâcher le mouvement sous l‘eau

En dos crawlé, il faut tirer et accélérer le mouvement des bras lorsque ceux-ci sont sous l’eau pour augmenter la propulsion.

Bouger la tête

Pour glisser le mieux possible dans l’eau, il faut travailler votre gainage et garder le corps bien dans son axe. Maintenez la tête immobile alignée avec la colonne vertébrale.

Mal placer ses mains

En dos crawlé, après le retour aérien des bras, les mains ne doivent pas entrer dans l’eau à plat car cela augmente le risque de blessures des épaules et cela nuit à l’efficacité du mouvement. Faites entrer vos mains dans l’eau par l’auriculaire et tirez sous l’eau en les gardant près de votre corps.

        

Les avis et commentaires
sur 10 erreurs à éviter en dos crawlé