Déroulement des épreuves de natation handisport

La natation handisport est identique à la natation en milieu valide mais certaines adaptations sont faites en fonction du handicap des nageurs au niveau des infrastructures et du règlement technique. Guide-piscine vous explique comment se déroulent des épreuves de natation handisport, quelles sont les courses au programme et quel type de classement est établi.

Le déroulement des épreuves de natation handisport.&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; kisgorcs</span>

Le déroulement des épreuves de natation handisport.  © kisgorcs

Les compétitions officielles de natation handisport

La natation handisport a son propre programme de compétitions officielles qui se déroulent en France ou à l’étranger.

En France sont organisés tous les ans :

  • Le championnat de France N1 (en mars)
  • Le championnat de France Open des moins de 20 ans (en mai)
  • Le championnat de France N1/N2 (en juin)
  • Le championnat de France des Régions (en janvier)

Au niveau mondial sont organisés tous les 2 ans :

  • Le championnat d'Europe (les années impaires)
  • L’ASEAN ParaGames (Asie du sud-est ; les années impaires)

Tous les 4 ans ont lieu :

  • Les Jeux Paralympiques (après les Jeux Olympiques)
  • Les championnats du monde
  • Les Jeux Parapanaméricains

Les courses handisports possibles

Dans le cadre de la natation handisport, il est possible de prendre le départ pour les courses suivantes :

  • 50 m, 100 m, 200 m et 400 m nage libre
  • 50 m et 100 m dos
  • 50 m et 100 m brasse
  • 50 m et 100 m papillon
  • 150 m trois nages
  • 200 m quatre nages
  • Relais 4 × 50 m et 4 × 100 m nage libre
  • Relais 4 × 50 m et 4 × 100 m quatre nages

Le classement

Avant le début de la compétition, les athlètes subissent un test médical et sont ensuite répartis en catégories selon leur handicap :

  • Catégorie S : nage libre, dos et papillon
  • Catégorie SB : brasse
  • Catégorie SM : 4 nages individuel
  • Catégories S15 - SB15 - SM 15 : athlètes sourds et malentendants
  • Catégories S11, SB11, SM11 : athlètes aveugles
  • Catégories S12, SB12, SM12 et S13, SB13, SM 13 : athlètes malvoyants
  • Les handicapés moteurs sont classés en dix catégories S (S1 à S10), en huit catégories SB (SB2 à SB9) et en huit catégories SM (SM3 à SM10) en fonction de leurs capacités fonctionnelles. La catégorie 1 correspond au degré de handicap le plus sévère.
  • Les déficients mentaux sont regroupé dans la catégorie S 14.

Une réglementation spécifique

Même si les principales règles appliquées à la natation handisport sont les mêmes que celles pour la natation en milieu valide, certaines adaptations sont faites en fonction des handicaps des nageurs. Les départs sont libres et le choix est laissé au nageur de plonger à partir du plot, à côté du plot ou de partir directement dans l’eau. Le nageur peut aussi être assisté pour pouvoir se maintenir dans l’eau avant le départ de la course. Les juges adaptent leurs critères en fonction des catégories. Les techniques de nage doivent respecter les normes de la FFN ou de la FINA mais dans certains cas, des modifications sont acceptées.

Vous pouvez également consulter notre article sur le paratriathlon.

        

Les avis et commentaires
sur déroulement des épreuves de natation handisport