Essoufflement en natation : comment bien prendre son souffle

Savoir bien respirer est primordial dans tous les sports pour être performant et tenir sur la longueur. En natation, la respiration n’est pas naturelle puisqu’elle dépend des mouvements et des moments où la tête se trouve hors de l’eau. C’est pour cette raison qu’il n’est pas rare d’être à bout de souffle après quelques longueurs. En adoptant quelques gestes simples, il est tout à fait possible de nager une longue distance sans être essoufflé.

Essoufflement en natation : comment bien prendre son souffle&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; Thinkstock</span>

Essoufflement en natation : comment bien prendre son souffle  © Thinkstock

Pourquoi s’essouffle-t-on en natation ?

Il n’est pas rare pour les nageurs débutants de s’essouffler au bout de 25 m et d’abandonner la natation parce qu’ils ne parviennent pas à respirer. En effet, la respiration est un des problèmes majeurs en natation parce que celle-ci doit être coordonnée aux mouvements de bras. L’essoufflement est aussi causé par une mauvaise maîtrise de la technique de nage. Le nageur effectue beaucoup de mouvements qui se révèlent inefficaces et qui font accélérer son rythme cardiaque. Il s’essouffle donc très rapidement et se fatigue musculairement. Fort heureusement, il existe des exercices et des gestes à adopter pour améliorer votre respiration et prendre du plaisir en nageant.

Apprendre à souffler dans l’eau

Pour bien respirer en nageant, il est important de bien expirer l’air que vous avez dans les poumons. De cette façon, lorsque vous sortez la tête de l’eau, vos poumons se remplissent directement d’oxygène. Pour apprendre à expirer correctement, entraînez-vous en restant immobile. Mettez votre tête sous l’eau et soufflez tout votre air par la bouche jusqu’à ce que vos poumons se vident entièrement. Sortez ensuite la tête de l’eau et ouvrez la bouche. Vous constaterez que vos poumons se remplissent à nouveau d’oxygène et ce, très rapidement et sans effort. Recommencez l’exercice en soufflant par le nez, en criant sous l’eau ou en soufflant par la bouche et le nez en même temps. De cette façon, vous découvrirez de nouvelles sensations. Une fois que vous êtes à l’aise avec l’exercice, vous pouvez commencer à nager en expirant sous l’eau de la même façon.

Une respiration adaptée à chaque type de nage

Selon la nage que vous pratiquez, la façon de respirer est différente. En brasse, vous pouvez respirer à chaque mouvement dès que vous sortez la tête de l’eau. En revanche, en crawl, il est recommandé de respirer tous les 3 mouvements pour éviter de sortir la tête toujours du même côté et pour ne pas déséquilibrer le corps. Si cela vous semble difficile au début, vous pouvez respirer tous les deux mouvements et intégrer la respiration tous les 3 mouvements petit à petit. En papillon, l’idéal est de respirer tous les deux mouvements de bras mais cette nage étant très physique, certains préfèrent respirer à chaque fois que la tête sort de l’eau. Pour le dos crawlé, il n’y a évidemment pas de problème de respiration puisque le visage est hors de l’eau.

        

Les avis et commentaires
sur essoufflement en natation : comment bien prendre son souffle