La coulée en crawl

En natation, la coulée est une phase « non nagée » à ne pas négliger car elle présente des avantages certains si elle est réalisée correctement. La coulée en crawl est différente de la coulée en brasse et en dos crawlé. Découvrez à quoi sert la coulée en crawl, comment la réaliser correctement et quelle option choisir entre l’ondulation dauphin et les battements de jambes.

Maîtriser les virages&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">DR</span>

Maîtriser les virages  DR

A quoi sert la coulée en crawl ?

La coulée en natation correspond à l’intervalle de temps entre la poussée sur le mur et la reprise de nage. La coulée s’effectue après un virage en natation ou un départ plongé. La coulée en crawl prend tout son intérêt pendant les compétitions car elle permet de gagner du temps sur le chrono et de reposer les muscles de votre corps. Elle est aussi intéressante car vous nagez plus vite sous l’eau. Plus vous avez donc de virages en crawl et plus vous nagez vite. C’est d’ailleurs pour cette raison que les nageurs de compétition effectuent de meilleurs chronos en bassin de 25 m car les virages y sont plus nombreux qu’en bassin de 50 m. Mais attention, pour être efficace, la coulée doit être réalisée correctement.

Comment réaliser une bonne coulée en crawl ?

Pour réaliser une bonne coulée en crawl, il est important de soigner l’entrée dans l’eau au moment du départ plongé et la position de votre corps pendant la coulée. Tendez vos bras vers l’avant et collez-les contre vos oreilles. Pensez également à bien aligner votre tête avec le reste de votre corps de façon à réduire au maximum les résistances à l’avancement. Pour améliorer l’hydrodynamisme, travaillez votre gainage et contractez au maximum la ceinture abdominale. Pensez enfin à bien pousser contre le mur pour prendre une impulsion suffisamment puissante. Pour améliorer l’efficacité de votre coulée en crawl, n’oubliez pas d’ajouter des battements de jambes ou des ondulations.

Ondulation dauphin ou battements de jambes ?

En compétition, les nageurs réalisent leurs coulées en crawl en ondulation car elles sont plus efficaces et moins énergivores que les battements de jambes, à condition bien sûr de les maîtriser. Pour nager l’ondulation dauphin, le mouvement doit partir de la tête, il est ensuite transmis aux épaules, au bassin avant d’être amplifié par les jambes. Même si les coulées en ondulation sont particulièrement efficaces, il n’est pas autorisé de les pratiquer sur toute la longueur. Pendant une compétition, la coulée ne doit pas excéder les 15 m pour un bassin de 25 m et les 25 m pour un bassin de 50 m sous peine de se faire disqualifier. On parle pourtant de lever cette limite pour permettre aux nageurs de nager l’ondulation dauphin sur une longueur entière. Selon certains, c’est à cette seule condition que le record du 50 m nage libre pourrait âtre battu.

        

Les avis et commentaires
sur la coulée en crawl