Le syndrome « épaule du nageur »

En natation, la propulsion se fait avant tout grâce à la partie supérieure du corps et plus particulièrement grâce aux épaules. Très largement sollicitées, elles sont souvent sujettes aux tendinites. Le syndrome « épaule du nageur » est un mal relativement fréquent chez les nageurs confirmés et de compétition. En quoi consiste exactement le syndrome « épaule du nageur » ? Comment le prévenir et comment est-il possible de renforcer ses épaules ?

Le syndrome « épaule du nageur »&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; stockyimages - Fotolia.com</span>

Le syndrome « épaule du nageur »  © stockyimages - Fotolia.com

Qu’est-ce que le syndrome « épaule du nageur » ?

Le syndrome « épaule du nageur » est une inflammation provoquée par une tendinite de l’épaule et plus particulièrement de la coiffe des rotateurs. Cette inflammation touche aussi bien les nageurs débutants que les nageurs de compétition et apparaît généralement suite à un entraînement intense, excessif ou lorsque la technique de nage est incorrecte. Les nages les plus touchées par le syndrome « épaule du nageur » sont le crawl, le dos crawlé ou le papillon car il s’agit de nages qui exigent de lever le bras au-dessus de la tête.

Comment prévenir le syndrome « épaule du nageur » ?

Sachez qu’en natation, un nageur confirmé fait environ 10 mouvements de bras sur 25 m. Sur un entraînement de 2500 m, il fera alors 1000 mouvements de bras. Il n’est donc pas étonnant que 50 % des nageurs soient touchés par ce mal. Pour réduire au maximum le risque de syndrome « épaule du nageur », il est tout d’abord conseillé de revoir sa technique de nage. L'attaque de l'eau en crawl et en papillon doit se faire avec les mains à plat plutôt que par le pouce. Ensuite, il faut bien se concentrer sur le roulis des épaules en crawl et en dos. Pensez également à faire un retour aérien de votre bras avec le coude fléchi. Enfin, essayez de respirer de chaque côté en crawl (respiration tous les 3 ou 5 mouvements) afin de diminuer les contraintes sur l'épaule dominante de nage. N’oubliez pas non plus de bien vous hydrater avant et pendant l’entraînement de façon à favoriser la récupération musculaire.

Comment renforcer ses épaules en natation ?

Outre le perfectionnement de votre technique de nage, il est possible de pratiquer quelques exercices pour optimiser les qualités endurantes des muscles de vos épaules :

  • placez votre bras plié à 90° le long de votre corps, tournez votre main vers l’extérieur au niveau du coude, déplacez lentement votre main vers votre ventre. Répétez le mouvement 12 fois par bras.
  • vos bras tendus le long du corps, levez-les lentement vers l’extérieur à hauteur d’épaule, puis baissez-les à nouveau. Répétez le mouvement 12 fois sur 3 séries.
        

Commentaires : Le syndrome « épaule du nageur »

  • Julien - 19/02/17

    Pour bien réaliser les mouvements dont vous parlez, mieux vaut les apprendre avec un Kiné au début car un travail mal réalisé peut s'avérer néfaste. Enfin pensez à consulter un ostéopathe 2 fois par an en dehors de toute période douloureuse permet d'éviter l'apparition des déséquilibres dus à un mauvais positionnement de la tête humérale entre autres dysfonctionnements.

  • triathlete 14 - 18/02/17

    Faite l'exercice avec les 2 bras en même temps en faisant un mouvement d'essuie glace pour le 1er exercice. Et pour le 2ème, il faut battre des ailes mais très lentement. Ce sont de bon exercices pour muscler les épaules :)

  • Choque - 21/04/16

    Ne pourrait-on pas avoir des petites vidéos ou images des gestes ou exercices car comme décrit, ce n'est pas évident, merci.

3 commentaires : Le syndrome « épaule du nageur »

Annuaire des
piscines de France

Actualité

Dossiers

Galeries photos