Les 5 blessures les plus courantes en natation

La natation est considéré comme étant un sport non violent car il s’agit d’un sport porté où les articulations et les muscles sont protégés de tout impact au sol. Cependant, le risque de blessure existe car la répétition de mouvements sur de longues distances a tendance à fatiguer l’organisme. Découvrez quelles sont les blessures les plus courantes en natation et comment les prévenir.

Les 5 blessures les plus courantes en natation&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">DR</span>

Les 5 blessures les plus courantes en natation  DR

Les courbatures

Il s’agit de microlésions musculaires dues à un effort inhabituel. Elles ont tendance à apparaître entre 24 et 48h après l’effort. Sans gravité, elles disparaissent petit à petit au bout de quelques jours.
Pour éviter leur apparition, pensez toujours à bien vous échauffer, à bien vous hydrater avant, pendant et après l’effort et aussi à bien vous étirer. Evitez également de nager en intensité si vous êtes un nageur débutant.

Les crampes

Il s’agit d’une contraction involontaire d’un muscle. Elles sont plutôt douloureuses mais sans gravité. Pour les faire disparaître, il suffit d’étirer en douceur dans le sens inverse de la contracture.
Pour éviter leur apparition, pensez à boire suffisamment et à manger équilibré. Prenez soin également à bien vous échauffer et à vous étirer correctement après la séance.

L’élongation

Il s’agit de l’allongement traumatique du muscle qui provoque une distension des fibres musculaires. Elle apparaît à la suite d’une contraction trop forte. Si vous souffrez d’une élongation, il est important de vous reposer et de ne plus solliciter le muscle blessé pendant plusieurs jours voire plusieurs semaines selon la gravité de la blessure.
Pour éviter une élongation, il est conseillé de bien vous échauffer (entre 15 et 30 minutes d’échauffement en fonction de la durée et de l’intensité de l’entraînement). Veillez à bien échauffer les muscles qui seront sollicités pendant la séance.

Le claquage ou la déchirure

Il s’agit de la rupture des fibres d’un muscle. Plus le nombre de fibres rompues est important et plus le claquage est important. En cas de claquage ou de déchirure, il est conseillé de placer de la glace sur la zone blessée et consulter un médecin.
Pour éviter leur apparition, il est indispensable de bien vous échauffer et de ne pas faire d’efforts trop importants si vous n’êtes pas habitué.

La tendinite

  • « Epaule du nageur » ou tendinite de l’épaule : Il s’agit d’une inflammation provoquée par une tendinite de l’épaule et plus particulièrement de la coiffe des rotateurs. Cette inflammation touche aussi bien les nageurs débutants que les nageurs de compétition et apparaît généralement suite à un entraînement intense, excessif ou lorsque la technique de nage est incorrecte. Les nages les plus touchées par le syndrome « épaule du nageur » sont le crawl, le dos crawlé ou le papillon car il s’agit de nages qui exigent de lever le bras au-dessus de la tête. Pour éviter son apparition, il est important de bien maîtriser votre technique de nage et de bien vous hydrater. Pensez aussi aux étirements après chaque séance et à augmenter l’intensité progressivement.
  • « Genou du brasseur » ou tendinite du genou : il s’agit d’une inflammation située au niveau du genou provoquée par le ciseau de brasse. Elle concerne plus particulièrement les nageurs de brasse, les poloïstes et les nageurs synchronisés. Pour éviter son apparition, pensez à vous échauffer correctement, à augmenter progressivement les distances en brasse, à corriger votre technique de nage et à vous étirer après chaque séance.
        

Tout sur 5 blessures courantes

Les avis et commentaires
sur les 5 blessures les plus courantes en natation