Les barotraumatismes en natation

Un barotraumatisme est un accident lié à la pression atmosphérique extérieure qui peut avoir des répercussions graves sur votre organisme. S’ils sont beaucoup plus fréquents et beaucoup plus graves en plongée sous-marine ou en aéronef, il est possible de souffrir d’un barotraumatisme léger en piscine. Découvrez quels sont les symptômes et comment les éviter.

Les barotraumatismes en natation&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; fotolia_8277923_opt</span>

Les barotraumatismes en natation  © fotolia_8277923_opt

Qu’est-ce qu’un barotraumatisme ?

Un barotraumatisme est un accident lié à la variation trop rapide de la pression extérieure (air ou eau) au niveau d’organes contenant des cavités d’air. Ces derniers se contractent ou se dilatent de façon excessive lorsque la pression extérieure varie brutalement ce qui engendre des complications plus ou moins graves. Les barotraumatismes peuvent affecter l’oreille interne, les sinus, les yeux, les poumons, le tube digestif ou les dents cariées. Si les barotraumatismes se rencontrent généralement en plongée sous-marine ou en aéronef, il est plus rare de voir ce genre d’accidents en piscine car les bassins excèdent rarement 3 m de profondeur. Sachez qu’à la surface de l’eau, la pression atmosphérique est de un bar et qu’elle double à 10 m de profondeur. La pression augmente ensuite de un bar par tranche de 10 m. En piscine, les problèmes de barotraumatismes se rencontrent généralement au niveau des oreilles, des sinus et des yeux. Ils sont souvent sans gravité.

Les symptômes

En piscine, le barotraumatisme se ressent le plus souvent au niveau des oreilles. Si vous nagez au delà de 2 m, il est fréquent de ressentir une certaine gêne ou d’avoir les oreilles bouchées. En cas de barotraumatisme plus sévère, vous pouvez ressentir jusqu’à des douleurs, des nausées, des vertiges, des bourdonnements d’oreilles, des migraines, des saignements et une sensation de déséquilibre ou désorientation. Ne prenez pas ces symptômes à la légère et consultez immédiatement un médecin ou appelez les secours.

Comment les éviter

Même si les barotraumatismes sévères sont rares en piscine, il est parfaitement possible que vous ressentiez des douleurs ou un gêne au niveau des oreilles, des yeux ou des sinus. Si vous avez les oreilles bouchées en plongeant un peu profond, expirez ou avalez en vous pinçant les narines. Vos oreilles devraient se déboucher immédiatement. Si ce n’est pas le cas, il est préférable de remonter à la surface. Les barotraumatismes se font ressentir aussi au niveau des lunettes de natation. Plus vous descendez en profondeur et plus vos lunettes se plaqueront sur votre visage et plus ressentirez un effet ventouse important. En effet, en descendant, la pression extérieure augmente ce qui crée une dépression à l’intérieur de vos lunettes. Cet effet « ventouse » peut aspirer les muqueuses nasales et provoquer une conjonctivite oculaire. Il est donc recommandé de ne pas utiliser de lunettes de piscine à plus de 2 m de profondeur. Au delà, préférez un masque et soufflez l’air dans le masque au fur et à mesure que vous descendez.

        

Les avis et commentaires
sur les barotraumatismes en natation