Les lésions musculaires en natation

 Même si la natation peut se targuer d'être l'un des sports les moins traumatisant pour le corps, le nageur, professionnel ou amateur, n'est pourtant pas à l'abri d'une lésion musculaire, plus ou moins grave.

Les lésions musculaires en natation&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; frinz - Fotolia.com</span>

Les lésions musculaires en natation  © frinz - Fotolia.com

Les principaux types de lésion musculaire en natation

La courbature : il s’agit d’une douleur au niveau des muscles due à une microlésion des ces derniers.
Gravité : La courbature est très courante chez les sportifs et plus particulièrement chez les sportifs débutants qui sollicitent de nouveaux muscles. Elle apparaît lorsque les muscles se refroidissent et disparaît entre 24 et 48h après l’effort.
Les causes : la courbature apparaît lors d’activités musculaires intenses et inhabituelles, c’est à dire lorsque vos muscles ne sont pas habitués à être sollicités. Les courbatures sont aussi provoquées par un échauffement musculaire insuffisant.

La crampe : Il s’agit d’une contracture violente et involontaire d’un muscle. En natation, elle se localise principalement au niveau des mollets, des pieds et des mains.
Gravité : sans gravité, elle est fréquente chez les nageurs et les tous les sportifs en général. Elle est cependant très désagréable et demande d’arrêter de solliciter le muscle pendant quelques instants pour la voir disparaître.
Les causes : la crampe est provoquée soit par une mauvaise hydratation, un mauvais échauffement ou une alimentation peu équilibrée.

La tendinite : il s’agit d’une inflammation du tendon. Elle se localise chez le nageur principalement au niveau de l’épaule puisque cette dernière est très sollicitée.
Gravité : à un stade précoce, la tendinite sera douloureuse seulement pendant l’échauffement et disparaîtra une fois que les muscles seront échauffés. Si la douleur persiste au repos, il vaut mieux consulter un médecin. Une tendinite non surveillée peut être très douloureuse et prendre plusieurs semaines avant de disparaître.
Les causes : la tendinite est généralement causée par la répétition excessive de mouvements mais elle peut aussi être provoquée par une technique non maîtrisée de la nage. En effet, en réalisant de mauvais mouvements, vous risquez de vous blesser.

L’élongation, la déchirure ou la rupture musculaire sont des lésions plus rares chez le nageur car la natation est un sport « porté » qui préserve les articulations et qui amortit les chocs grâce au contact de l’eau.

Comment prévenir les lésions musculaires en natation ?

Pour prévenir les lésions musculaires en natation, il est important tout d’abord de bien vous échauffer au début de la séance et de vous étirer après. Pensez également à bien vous hydrater avant, pendant et après l’entraînement. Vos muscles ont besoin d’eau pour anticiper la perte en sels minéraux, combattre l’acide lactique et favoriser leur récupération. Pensez également à manger équilibré et à augmenter la durée et l’intensité des séances progressivement.

 

        

Les avis et commentaires
sur les lésions musculaires en natation