Natation : l’influence de la morphologie

Pour les nageurs de haut niveau, la morphologie de leur corps est un facteur important qui influence leurs performances et qui peut faire toute la différence au moment de remporter des prix. Oubliez toutes les idées reçues sur le poids et la musculature des nageurs et découvrez comment la forme du corps a un impact sur l’hydrodynamisme. Découvrez également quelle est la morphologie idéale pour les nageurs de haut niveau.

Natation : l’influence de la morphologie&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; Bananastock - Thinkstock (2)</span>

Natation : l’influence de la morphologie  © Bananastock - Thinkstock (2)

Les idées reçues

Comme dans beaucoup de sport, on croit qu’il est primordial d’être mince et musclé pour être performant en natation mais il n’est pas rare de voir un nageur en surpoids nager plus vite qu’un nageur à la musculature parfaite. Avoir les bras très musclés n’est pas non plus le plus important pour nager vite. Tout est en fait question d’hydrodynamisme et de morphologie.

Hydrodynamisme

On parle d’hydrodynamisme pour désigner le phénomène de frottement et de résistance en milieu aquatique. En nageant, le nageur oppose de la résistance et c’est tout son corps qui gêne sa propulsion dans l’eau. Il existe deux types de résistance. La résistance passive désigne toutes les résistances qui empêchent d’avancer telles que le placement des bras et des mains, l’alignement du corps et la position de la tête par exemple. La résistance active désigne toutes les formes de résistance qui aide à propulser le nageur vers l’avant telles que l’orientation et l’angle des pieds et des mains, les avant-bras ou les battements de jambes. La morphologie du nageur fait partie de la résistance passive puisque la forme de son corps nuit au fait de glisser dans l’eau. La forme d’une goutte d’eau est idéale en terme d’hydrodynamisme. Plus la morphologie se rapproche de la forme d’une goutte d’eau et plus il avancera rapidement.

La morphologie idéale du nageur

La morphologie idéale pour un nageur est d’avoir les épaules larges et le bassin étroit pour se rapprocher au mieux de la forme d’une goutte d’eau. Il a été démontré suite à de nombreuses études que les nageurs les plus grands obtenaient de meilleurs résultats. Si l’envergure des bras est plus longue que le corps, cela permet au nageur d’aller chercher l’eau plus loin que les autres nageurs. Si vous avez un long torse et les jambes plus courtes, vous aurez une meilleure glisse et vous gagnerez en équilibre. La flexibilité des coudes, des épaules et des chevilles est aussi un facteur important pour réaliser des virages efficaces. Les nageurs de petite taille ou au petit buste rencontreront plus de difficultés qu’un autre nageur pour glisser et pour se tracter à la force des bras.

        

Les avis et commentaires
sur natation : l’influence de la morphologie