Baignade : attention aux chocs thermiques

Le choc thermique, appelé aussi hydrocution, est la cause la plus fréquente des noyades secondaires et on recense plusieurs centaines de cas chaque année. Les symptômes du choc thermique sont très caractéristiques et se repèrent facilement. Guide-Piscine vous explique comment éviter le choc thermique lorsque vous vous baignez et quelle attitude adopter lorsque le mal est déjà fait.

Baignade : attention aux chocs thermiques&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; Fotolia</span>

Baignade : attention aux chocs thermiques  © Fotolia

Qu’est-ce que l’hydrocution ?

L’hydrocution est à l’eau ce que l’électrocution est à l’électricité. Il s’agit d’une grande différence entre la température de votre corps et la température de l’eau. Sachez que dans l’eau, le corps se refroidit 25 fois plus vite que dans l’air. Si cette différence de température se fait trop brutalement, votre corps réagit immédiatement. En cas d’hydrocution, vous pouvez ressentir des démangeaisons, des frissons, des crampes, des troubles visuels et auditifs. Dans les cas les plus graves, vous pouvez perdre connaissance ou faire une crise cardiaque. Si vous perdez connaissance dans l’eau, les risques de noyade sont donc très élevés.

Comment éviter l’hydrocution ?

Sachez qu’il existe des moyens de réduire voire d’éviter les risques d’hydrocution lorsque vous vous baignez. La première chose à faire est de ne pas entrer trop vite dans l’eau. Entrez progressivement en vous mouillant les chevilles, la poitrine, la nuque, les tempes, l’estomac et le dos afin d’habituer votre corps à la température de l’eau. Evitez de plonger et utiliser l’échelle ou les marches de la piscine pour entrer dans l’eau. Evitez également de vous baigner juste après manger. Pour éviter les chocs thermiques trop importants, essayez de ne pas vous exposer trop longtemps au soleil. Plus votre température corporelle sera élevée et plus les risques d’hydrocution seront élevés. Evitez également de consommer trop d’alcool et de manger trop copieusement. Sachez enfin que pour éviter tout risque d’accident, il est préférable de ne pas vous baigner seul ou dans une zone de baignade non surveillée. Les autres baigneurs peuvent vous porter secours et les surveillants de baignade aussi.

Que faire en cas d’hydrocution ?

Si vous ressentez les premiers symptômes d’hydrocution, n’insistez pas et sortez immédiatement de l’eau. Asseyez-vous et enveloppez-vous d’une serviette pour augmenter votre température corporelle. Si c’est un autre baigneur qui est victime d’hydrocution, aidez-le à sortir de l’eau et réchauffez-le. Si la victime est inconsciente, vérifiez qu’elle respire et effectuez un massage cardiaque (si vous avez été formé aux gestes de premiers secours). Ne réalisez pas de bouche-à bouche sauf si la victime a avalé de l’eau en perdant connaissance. Quel que soit le cas, pensez toujours à prévenir les secours afin de vérifier si la victime va bien et ne court plus aucun danger.

        

Les avis et commentaires
sur baignade : attention aux chocs thermiques