Noyade : les gestes qui sauvent

Chaque année sont recensés plus de 2000 accidents de noyade avec une recrudescence au moment de la période estivale. Si certains se terminent par un décès de la victime, d’autres ont une fin heureuse grâce à l’intervention rapide des secours et à l’aide des autres baigneurs. Découvrez quels sont les gestes de premiers secours à réaliser en cas de noyade et quels sont ceux à éviter pour maintenir la victime en vie.

Noyade : les gestes qui sauvent&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; Thinkstock</span>

Noyade : les gestes qui sauvent  © Thinkstock

Donner l’alerte

La première chose à faire est de sortir la victime de l’eau et de la ramener sur la berge. Appelez sans attendre les secours (le 15 pour le SAMU ou le 18 pour les pompiers) ou demandez à un tiers de le faire pour vous pendant que vous commencer à effectuer les premiers gestes de secours. Vérifiez ensuite si la victime respire en regardant si son torse se soulève et en essayent de sentir son souffle sur votre joue. Si elle respire, tournez-la sur le côté en position latérale de sécurité pour éviter tout risque d’étouffement en cas de vomissement. Si elle est consciente et si elle respire normalement, mettez-la en position demi-assise et couvrez-la pour la réchauffer. En revanche si la victime ne respire pas, vous allez devoir effectuer les gestes de premiers secours.

Bouche à bouche et massage cardiaque

Si la victime ne respire pas, la première chose à faire est de réaliser un bouche-à-bouche. Basculez sa tête vers l’arrière et soulevez son menton. Placez ensuite votre bouche légèrement ouverte contre celle de la victime et soufflez afin de faire passer dans ses poumons l’air contenu dans vos voies aériennes. Si la victime ne réagit pas au bouche-à-bouche, vous allez devoir réaliser un massage cardiaque. Le but est de comprimer le cœur pour entretenir la circulation sanguine. Alternez le massage cardiaque (compression) avec le bouche-à-bouche (insufflation). Si la victime a moins de 8 ans, alternez 1 insufflation avec 5 compressions. En revanche, si elle a plus de 8 ans, réalisez 2 insufflations pour 15 compressions.

A ne pas faire

Pour aider la victime d’une noyade dans les meilleures conditions, il est important de respecter quelques règles :

  • Ne pas se mettre soi-même en danger au moment de sortir la victime de l’eau
  • Ne pas essayer de retirer l’air des poumons de la victime
  • Ne pas faire vomir la victime
  • Ne pas réaliser les gestes de premier secours sans avoir appeler au préalable les pompiers ou le SAMU
  • Ne pas faire de bouche-à-bouche ni de massage cardiaque si vous n’avez pas reçu de formation aux gestes de premiers secours
        

Les avis et commentaires
sur noyade : les gestes qui sauvent

  • "Ne pas essayer de retirer l’air des poumons de la victime" dit le texte ! Comment et par quels gestes pourrais-je "retirer l'air" des poumons de la victimes ? Pourrais-je m'essayer à "aspirer" l'air par bouche à bouche et pour quelle raison serais-je tenté de la faire ?
    En fait, ici comme sur tous les sites que j'ai consulté sur les gestes à effectuer sur noyés on trouve des imprécisions, parfois de graves erreurs, et des propositions insolites comme celle-ci (je présume que "air" veut dire "eau" ici) : de grâce, ou bien vous relisez vos prescriptions pour qu'elles soient parfaitement claires sur des sujets aussi sensibles ou bien vous vous abstenez de les mettre en ligne.

    Pierre - Le 26/08/16 à 16h38

  • C'est bien de donner les rythmes de massage de la RCP - Réanimation Cardio-Pulmonaire, mais sachez que pour un adulte c'est 30/2.
    Et dans le cas de la noyade, il faut commencer par 5 insufflations, **chez tout le monde**, enfant, ado ou adulte.

    La RCP face à un ACR (arrêt cardio-respiratoire) est enseignée dès le PSC1, diplôme de secourisme accessible dès 10 ans.

    POUJOL ROST, Mathias (B.N.S.S.A.) - Le 09/03/16 à 13h49

Tous les avis et commentaires
sur noyade : les gestes qui sauvent