Nager le crawl avec un tuba frontal

Mis à jour le 11 octobre 2016

Plus pratique et plus confortable qu’un tuba latéral, le tuba frontal ne gêne pas vos mouvements et s’utilise facilement pendant les entraînements en crawl. Quel est l’intérêt de nager avec un tuba frontal ? Comment nager le crawl avec un tuba frontal ? Guide-piscine répond à toutes vos questions.

Nager le crawl avec un tuba frontal&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; photochecker - Thinkstock 2</span>

Nager le crawl avec un tuba frontal  © photochecker - Thinkstock 2

Pourquoi nager avec un tuba frontal ?

Même s’il est rare de voir des nageurs utiliser un tuba frontal en piscine, sachez qu’il s’agit d’une méthode d’entraînement intéressante qui présente des avantages certains. Le tuba frontal permet au nageur de laisser la tête sous l’eau en permanence ce qui lui offre la possibilité de se concentrer sur l’équilibre et la position de son corps mais aussi sur la propulsion. En gardant votre tête bien fixe dans l’axe de la colonne vertébrale, vous pouvez sentir les déséquilibres plus facilement. Il vous sera facile de voir si votre bassin part en « zigzag » ou si le roulis de vos épaules est trop important. Le tuba frontal vous permet aussi de bien vous allonger dans l’eau puisque vous n’avez plus besoin de sortir la tête de l’eau pour respirer. C’est l’occasion aussi de travailler votre gainage en allant chercher l’eau le plus loin possible et en vous étirant le plus possible. Enfin, sachez que nager avec un tuba frontal permet de nager en hypoxie. En effet, le diamètre réduit du tube fait que le volume d’air inspiré est plus faible qu’en temps normal. Le nageur s’essouffle donc dès qu’il accélère.

Apprendre à gérer sa respiration

Ne vous étonnez pas si au départ, l’utilisation du tuba frontal vous déstabilise et vous décourage. La respiration en natation est tout sauf naturelle et le nageur doit apprendre à synchroniser son cycle respiratoire avec les mouvements de bras. Avec un tuba frontal, le nageur doit à nouveau revoir sa façon de respirer. Il doit apprendre à dissocier la respiration par le nez et par la bouche. En crawl classique, le nageur expire par le nez et par la bouche et inspire par la bouche. Avec le tuba frontal, il doit apprendre à expirer seulement par le nez et à inspirer par la bouche. L’exercice est assez déroutant au début. Il convient de vous entraîner d’abord hors de l’eau puis dans l’eau mais en vous accrochant au bord du bassin. Une fois que vous maîtrisez l’exercice, vous pouvez alors commencer à nager. L’expiration avec un tuba sera beaucoup moins importante et moins efficace que sans tuba et le nageur va vite s’essouffler au début.

        

Les avis et commentaires
sur nager le crawl avec un tuba frontal