JO 2016 : le bilan pour les nageurs français

Si l’équipe de France de natation avait pour habitude de remporter au moins une médaille d’or à chaque JO depuis ceux de Sydney en 2000, elle s’est contenté seulement de deux médailles d’argent et d’une de bronze pendant cette édition 2016 à Rio. En plus des résultats décevants, des polémiques ont vu le jour pendant le déroulement des Jeux. Petit bilan pour les nageurs Français.

Nageurs aux jeux Olympiques de Rio 2016&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; François-Xavier Marit / AFP</span>

Nageurs aux jeux Olympiques de Rio 2016  © François-Xavier Marit / AFP

Un bilan mitigé

Les épreuves individuelles

  • Médaille d’argent pour Florent Manaudou sur le 50 m nage libre
  • Frédérick Bousquet, éliminé dès les séries du 50 m
  • Jérémy Stravius éliminé dès les séries du 100 m papillon

Les relais

  • Médaille d’argent pour l’équipe de France sur le 4 x 100 m nage libre messieurs
  • Le relais 4x200 m nage libre masculin (vice-champion olympique 2012) a fini 14e sur 16 suite à l’élimination de l’équipe avant même d’avoir nagé.

Les épreuves en eau libre

  • La nageuse Aurélie Muller qui pensait avoir décroché la médaille d'argent du 10 km eau libre, a été disqualifiée pour obstruction.
  • Médaille de bronze pour Marc-Antoine Olivier sur le marathon 10 km.

La polémique du relais 4 x 200 m

Médaillés d’argent aux JO en 2012, les membres de l’équipe de France sur le relais 4 x 200 m nage libre masculin ont fini 14e sur 16. Souffrant d'une sinusite et d'une forte fièvre, Yannick Agnel n'a pas pris part au relais en séries, et la France a été éliminée. Lors d’une conférence de presse, Alain Bernard (champion olympique 2008 sur 100 m libre) a déploré "l'amateurisme" de la FFN dans la gestion de la crise avec le relais 4x200 m libre, comparant la Fédération à un bateau à la dérive et a estimé qu'il n'y avait pas de "vrai chef" à la tête de la Fédération Française de Natation.

Une crise prévisible

Quelques mois avant les JO, l’équipe de France de natation et la Fédération Française de Natation avaient établi des critères stricts et exigeants de sélection. Très peu de nageurs avaient réalisé les temps exigés lors des championnats de France en avril. Seuls une quinzaine de nageurs auraient dû intégrer l’équipe olympique. Mais, au dernier moment, la fédération avait décidé d'amener 28 nageurs à Rio, provoquant l'incompréhension dans le monde de la natation.

Un avenir morose

Si les anciens champions olympiques n’ont pas su égaler leurs performances des derniers JO, les nouveaux de l’équipe de France ne se sont pas fait remarquer par leurs performances. De quoi inquiéter quant à l’avenir de la natation française. Des anciens champions olympiques comme Alain Bernard ou Laure Manaudou ont proposé leur servie à la Fédération pour former de nouveaux champions.

Découvrez également notre article sur les championnats du monde de natation, dont la prochaine édition se tiendra en juillet 2017 en Hongrie.

        

Les avis et commentaires
sur jO 2016 : le bilan pour les nageurs français