L’alimentation du nageur avant une compétition

La natation est un des sports où la question de l’alimentation est la plus délicate. Etre allongé dans l’eau et maintenir un effort physique n’est pas des plus confortables pour le système digestif et il est parfois difficile de trouver un juste équilibre entre manger sans surcharger son estomac et fournir suffisamment d’énergie aux muscles. Découvrez quels sont les gestes à adopter pour bien vous alimenter avant une compétition de natation.

L’alimentation du nageur avant une compétition&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">DR</span>

L’alimentation du nageur avant une compétition  DR

Que manger la veille de la compétition ?

Si l’on entend très souvent qu’il est important de manger des féculents le jour d’une compétition sportive et les jours précédents, cela ne s’applique pas forcément à la natation. Les nageurs ont besoin d’énergie pour alimenter les muscles mais les efforts en compétition sont souvent de courtes durées (rarement plus de 400 m) et une alimentation équilibrée suffit bien souvent à couvrir les besoins énergétiques. Il faut bien entendu adapter votre alimentation à la durée de l’effort. Si vous allez nager un 1500 m en eau libre, il est alors recommandé d’augmenter la consommation de sucres lents. Le plus important pour un nageur est de manger équilibré au quotidien et de ne pas faire de régime hypocalorique. En revanche, il est préférable de diminuer la consommation d’aliments gras avant une compétition.

Le jour J

Le jour de la compétition, il est primordial de favoriser votre confort digestif. En effet, nager suppose une position horizontale pas très confortable pour votre estomac et les remontées gastriques sont assez fréquentes si vous ne soignez pas votre alimentation. Oubliez tout d’abord les aliments trop riches en matière grasse et les boissons gazeuses. Evitez également de consommer trop de liquide juste avant d’entrer dans l’eau. Ne faites pas de repas trop copieux car la digestion peut gêner l’activité musculaire et entraîner une chute des performances. Essayez de manger 2 h avant votre première course voire un peu plus car le stress ralentit parfois la digestion. Si vous nagez très tôt le matin, ne buvez pas trop pour ne pas remplir votre estomac de liquide et évitez le jus d’orange qui provoque des reflux gastriques. Ne surchargez pas trop votre ventre et avalez une tranche de pain avec un peu de jambon blanc par exemple. Sachez enfin qu’il n’existe pas de remède miracle. Chaque nageur est différent et il est important de trouver ce qui vous convient le mieux au fil des compétitions.

Une bonne hydratation

Outre l’alimentation, l’hydratation du nageur a des influences directes sur ses performances. Il ne sert à rien d’avaler 2 litres d’eau avant de nager. Au contraire, cela aura plutôt des effets néfastes sur votre confort digestif. Il est important de boire suffisamment au quotidien et aussi la veille de la compétition. Le jour de la compétition, buvez régulièrement mais par petites gorgées. Pour favoriser la récupération musculaire et l’élimination des toxines, pensez à boire beaucoup après la compétition.

        

Les avis et commentaires
sur l’alimentation du nageur avant une compétition