Le modèle de la chenille en natation

Mis à jour le 18 octobre 2016

Le modèle de la chenille est utilisée en natation pour aider les nageurs à progresser durablement en intégrant de nouveaux points techniques et en les rendant automatiques. Cela évite alors au nageur de stagner dans une nage et de se démotiver au fil des séances.

Le modèle de la chenille en natation&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; Thinkstock</span>

Le modèle de la chenille en natation  © Thinkstock

Qu’est-ce que le modèle de la chenille ?

Le modèle de la chenille est une technique utilisée en natation afin de créer des cycles de progression efficaces. Elle permet de découvrir de nouveaux points techniques et de construire de bons automatismes. On parle de chenille car elle est assimilée au mouvement du corps de la chenille qui doit d’abord étirer l’avant de son corps puis courbe son corps pour rapprocher les pattes arrière. Pour expliquer plus en profondeur le modèle de la chenille, il convient avant toute chose de distinguer les différents types de nage d’un nageur. On parlera alors de nage A, B et C.

Analyser ses propres nages

Pour bien comprendre le modèle de la chenille, il faut avant tout préciser que la technique de tout nageur varie pendant la séance. On parle de 3 zones différentes d’efficacité que l’on nommera nage A, nage B et nage C.

  • La nage A : il s’agit de la nage idéale lorsque le nageur est reposé et concentré. Il maîtrise bien les mouvements et a de bonnes sensations dans l’eau. La nage A apparaît plutôt en début de séance, lorsque vous nagez à allure modérée et prenez des temps de pause réguliers.
  • La nage B : c’est la nage que l’on pratique pendant la plus grande partie de l’entraînement. Elle apparaît plutôt pendant les parcours longs ou un peu intenses. A ce moment, le nageur nage en mode « partiellement automatique ».
  • La nage C : c’est la nage la moins efficace lorsque le nageur est fatigué et qu’il nage de longues distances ou de façon intense. Ce type de nage apparaît aussi pendant les compétitions où les nageurs sont stressés. La nage C se pratique de façon inconsciente en faisant appel à tous vos automatismes.

Comment progresser durablement ?

Pour progresser durablement, il est important d’améliorer les 3 types de nage. Selon le modèle de la chenille, il faut d’abord faire évoluer la nage A en nageant tranquillement pour découvrir de nouveaux points techniques. Il faut ensuite améliorer la nage B en diminuant la perte d’efficacité qui vient de la fatigue ou de l’augmentation de l’intensité. Enfin, il fait améliorer la nage C en assimilant les nouveaux points techniques et en corrigeant les défauts de nage. Une fois que les nouveaux points techniques auront été assimilés et seront pratiqués en nage C, vous pouvez passer à un nouveau cycle de progression. Pour ce faire, faites progresser à nouveau la nage A en travaillant de nouveaux points techniques.

        

Les avis et commentaires
sur le modèle de la chenille en natation