Nager en altitude

Mis à jour le 17 octobre 2016

Si l’altitude a des effets sur l’organisme en général, ces effets sont parfois recherchés par les nageurs pour gagner en performance et pour habituer leur corps à manquer d’oxygène. Quels intérêts présente le fait de nager en altitude ? Comment reproduire un entraînement en altitude au quotidien et quels sont les inconvénients d’une telle pratique ?

Nager en altitude&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">DR</span>

Nager en altitude  DR

Pourquoi nager en altitude ?

C’est pendant les Jeux Olympiques de Mexico en 1968 (qui se déroulaient à 2200 m d’altitude) qu’est apparu l’entraînement de natation en altitude. Les entraîneurs ont constaté à l’époque que ce type d’entraînement pouvait améliorer les performances réalisées en plaine. Les stages de natation en altitude ont donc commencé à voir le jour à partir des années 1960. Lorsque vous nagez en altitude, vous mettez votre corps en dette d’oxygène. Votre corps fabrique alors plus de globules rouges et votre irrigation sanguine et votre vascularisation s’améliore. Les entraîneurs ont aussi constaté qu’en revenant ensuite au niveau de la mer, les nageurs continuent de produire plus de globules rouges ce qui oblige le corps à fixer plus d’oxygène. Le fait de nager en dette d’oxygène est aussi appelé nager en hypoxie.

Comment reproduire l’entraînement en altitude ?

S’il n’est pas toujours possible de nager en altitude, il est possible en revanche de reproduire les conditions de la nage en altitude pendant vos entraînements. Certains nageurs ont décidé en 1968 de limiter les respirations pendant leurs séances afin de se préparer aux conditions des Jeux Olympiques de Mexico. Nager en hypoxie consiste en fait à réduire sa fréquence respiratoire et habituer son corps à un manque d’oxygène. La plupart des nageurs font des séries en crawl en respirant tous les 5, 7 et 9 mouvements de bras. Certains pratiquent aussi l’apnée sur des 50 m sprint par exemple. Les nageurs de haut niveau utilisent parfois des caissons hypoxiques pour reproduire les mêmes conditions que l’altitude.

Une pratique controversée

L’entraînement en altitude a fait l’objet de nombreux débats et ses bienfaits réels sur l’organisme et les performances n’ont pas encore été démontrés. En effet, selon certains, en pratiquant la natation en hypoxie, vous avez moins d’oxygène donc vous avez tendance à nager moins vite et à doser davantage les efforts fournis. L’hypoxie permet cependant de mieux maîtriser sa respiration et vous aide à gagner en endurance.

        

Les avis et commentaires
sur nager en altitude