10 signaux d’alerte en cas d’entraînement trop intensif

Les nageurs passionnés n’hésitent pas à aller nager plusieurs fois par semaine voire tous les jours. Si cela est bénéfique pour améliorer sa technique et gagner en performance, cela peut aussi avoir des répercussions sur votre santé si les séances sont trop intenses. Découvrez quels sont les 10 signaux d’alerte en cas d’entraînement trop intensif.

10 signaux d’alerte en cas d’entraînement trop intensif&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">DR</span>

10 signaux d’alerte en cas d’entraînement trop intensif  DR

La perte d’appétit

Perdre l’appétit est un signe de surentraînement chez les nageurs et les sportifs en général. Soyez à l’écoute de votre corps et consultez un médecin dès le moindre doute.

Perturbation du sommeil

Si vous constatez que vous dormez mal, il se peut que vous souffriez de surentraînement. En surchargeant votre système nerveux, vous arrivez à l’épuisement et il ne faut pas négliger les périodes de récupération entre chaque séance.

Perte de poids inexpliquée

Lorsqu’on est épuisée, on a tendance à puiser dans ses recharges. Si vous constatez que vous perdez plusieurs kilos sans avoir changé votre alimentation, consultez un médecin.

Troubles menstruels

L’épuisement chez les femmes peut avoir des répercussions sur le cycle menstruel et provoquer parfois une aménorrhée. Dans ce cas, consultez un médecin et reposez-vous pendant quelques jours voire plusieurs semaines.

Baisse des performances

Si vous constatez que vous nagez moins vite sur les mêmes distances alors que vous n’avez pas baissé votre rythme d’entraînement, demandez l’avis de votre entraineur ou d’un médecin.

Muscles endoloris

Si vous constatez que vous avez des douleurs musculaires 3 jours après l’entraînement, il est possible que vous ayez besoin de repos. Car les courbatures post entrainement disparaissent au bout d’un ou deux jours.

Augmentation du rythme cardiaque

Reproduisez le même test d’entraînement de façon régulière et contrôler votre rythme cardiaque. Si celui-ci augmente, cela peut être le résultat d’un surentraînement. Soyez donc attentifs au rythme de votre cœur.

Fatigue chronique même en période de repos

Si vous êtes fatigué même lorsque vous n’allez pas à l’entraînement, il est peut-être temps de lever le pied !

Blessures fréquentes

Si votre corps est fatigué, vous pouvez souffrir de faiblesse musculaire et vous blessez plus facilement. Si vous vous sentez plus fragile que d’habitude au niveau des articulations, essayez de vous reposer entre chaque séance et de réduire l’intensité de vos entrainements.

Changement d’humeur

Si vous vous entrainez de façon trop intensive, il se peut que vous soyez plus agressif, irritable ou déprimé.

        

Les avis et commentaires
sur 10 signaux d’alerte en cas d’entraînement trop intensif